Les ventes de biens immobiliers ont dégringolé depuis le début de la crise

Tendance Actu 0

Century 21 confirme le coup d’arrêt sur le marché immobilier. Le réseau chiffre à 80 % la baisse d'activité du secteur comparé à la même période en 2019.

Espaces Atypiques

La baisse d'activité dans l'immobilier, décrite par de nombreux acteurs, est observée et chiffrée par Century 21. Avant le confinement lié à la crise sanitaire du coronavirus, le marché de l’immobilier ancien au premier trimestre était « très dynamique », rappelle le réseau. Comparé au 1er trimestre 2019, les volumes étaient en hausse de 8% pour les appartements et de 10% pour les maisons, tandis que les prix étaient légèrement en hausse, avec respectivement +2% et+3%.

Une belle dynamique stoppée net à partir du 17 avril, date du confinement, qui a marqué un « coup d’arrêt inédit » sur le secteur. Depuis, Century 21 constate « une chute du volume des transactions de 81% pour les appartements et de 80% pour les maisons » sur un an. Quant aux 20 % de ventes, elles sont à mettre au compte des agents immobiliers qui ont « tout de même réussi à finaliser quelques ventes ».

Pas encore de mouvement sur les prix

Si le réseau d’agences ne note pas « pas pour le moment de mouvement sur les prix », Laurent Vimont, président de Century 21 France, en est persuadé : « même si un vendeur baissait son bien de 50%, et nous ne l’avons pas observé, son bien ne se vendrait pas pour autant ». Selon les estimations des notaires, des baisses de 5 à 10 % dans un avenir proche sont anticipées.

L’après-crise est impossible à prédire, mais « les acquéreurs ou les vendeurs auront, dans l’immense majorité, toujours le même projet dans quelques semaines. Certains projets pourront être retardés en fonction de la capacité des différents acteurs à les traiter (banque, notaires…) mais ils ne seront pas annulés ». Alors que Meilleurs Agents estimait fin mars que la reprise pourrait avoir lieu à la rentrée 2020, Century 21 considère qu’il est « imprudent voire anxiogène de vouloir se projeter dans des conjectures hasardeuses ».

Commentaires (1)
  • s.mounah
    s.mounahposté le 06.04.2020 à 17:47

    après cela, je n’achèterais jamais à ces prix stratosphérique à Paris ou dans les grandes agglomérations qui ont vues leur prix flambés