Les taux d'emprunt auront bientôt triplé en un an et demi

Crédit Actu 0

Les courtiers en prêts immobiliers observent encore des hausses assez violentes dans les barèmes du mois de janvier.

Bassac

Et de 12 ! Janvier marque un douzième mois consécutif de remontée des taux immobiliers. Les banques profitent en effet de la publication des nouveaux seuils de l’usure applicables au premier trimestre 2023 pour remonter fortement leurs barèmes. Le même phénomène avait déjà été observé au trimestre précédent (début octobre).

Concrètement, les courtiers en prêts immobiliers observent des hausses assez violentes. Emprunt Direct parle d’augmentations de 15 à 45 points de base en fonction de la qualité du dossier et de la durée d’emprunt. Vousfinancer signale des hausses moyennes de 30 points de base et allant même jusqu’à 50 points de base pour certaines banques.

On se dirige vers 3% sur 25 ans

Sur 15 ans, la barre de 2% est désormais largement dépassée, 2,5% constituant déjà un taux très correct. Sur 20 ans, on se dirige vers 3% avec des offres de 2,5% réservées aux très bons profils d’emprunteurs.

Sur 25 ans, les offres peuvent aller de 2,50% jusqu'à 3,50% en fonction des revenus. Mais autant dire que dès qu’on dépasse 3% de taux nominal, cela devient très difficile de ne pas essuyer un refus lié au seuil de l’usure qui se situe à 3,57% pour les emprunts sur 20 ans et + car cela revient à faire entrer l’assurance emprunteur, les frais de dossier et le coût de la caution dans un demi-point. Autrement dit, certaines banques préfèrent ne pas prêter, du moins à une catégorie de clientèle, en pratiquant pour celle-ci des taux supérieurs à 3%.

Les banques filtrent les clients

« Le blocage que le marché connaît depuis plusieurs mois devrait se poursuivre, la situation de ce début d’année ressemblant en tout point à celle de début octobre, lorsque la révision du taux d’usure s’avérait déjà insuffisante. Par ailleurs, à de rares exceptions, les banques ne se précipitent pas pour proposer des taux révisables - ce qui permettrait de pallier ces problématiques autour d’usure. Ceci traduit l’attentisme et la frilosité des banques en matière de distribution de prêt à l’habitat », indique Alban Lacondemine, président fondateur d’Emprunt Direct. Le dirigeant espère quand même de la part des banques des efforts de production avant le premier temps fort habitat du printemps.

Globalement, les refus de financement liés aux seuils de l’usure vont encore concerner en premier lieu les ménages à revenus modestes qui ont peu de poids pour négocier un meilleur taux nominal et ceux qui supportent une assurance emprunteur coûteuse (problèmes de santé, + de 45 ans).

Triplement des taux en 1 an et demi

D’autant que cette remontée des taux est appelée à se poursuivre dans les prochains mois et connaîtra probablement une nouvelle accélération en avril avec les seuils de l’usure du deuxième trimestre. Les réseaux de courtage Vousfinancer et Cafpi anticipent déjà un niveau d’environ 3,50% sur 20 ans avant l’été. En un an et demi, cela correspondrait à un triplement des taux qui se situaient encore proches de 1% à la fin 2021.

Taux des emprunts immobiliers en janvier 2023
L'Argent&Vous d'après les barèmes des courtiers
Durée d'emprunt10 ans15 ans20 ans25 ans
Taux moyen2,20%2,40%2,60%2,90%
Taux minimum pour les meilleurs profils1,90%2,10%2,30%2,50%
Commentaires