Les records historiques sont en vue pour les taux d'emprunt immobiliers !

Crédit Actu 0

Encore des baisses en février et des conditions d'octroi qui s’assouplissent enfin.

iStock

Encore des baisses ! Les taux des emprunts immobiliers ont de nouveau reculé en février d’après les derniers barèmes des courtiers qui constatent que les banques qui n’avaient pas diminué leurs grilles en janvier se sont ajustées ce mois-ci.

Tous les profils d’emprunteurs semblent concernés mais la sélectivité reste de mise, les banques s’efforçant de prendre le moins de risques possibles dans cette période économique troublée en privilégiant les dossiers avec un apport supérieur à 10%, une épargne résiduelle et une situation professionnelle stable et non exposée à la crise sanitaire.

Des taux proches de leurs plus bas historiques

En moyenne, on peut emprunter aujourd’hui autour de 1,05% sur 15 ans, 1,20% sur 20 ans et 1,40% sur 25 ans, mais les meilleurs profils parviennent à obtenir des taux allant jusqu’à 0,60% sur 15 ans, 0,80% sur 20 ans et 1% sur 25 ans. Non seulement la hausse de 2020 qui avait accompagné le premier confinement a été gommée mais on se retrouve aujourd’hui, à quelque chose près, au niveau des records absolus de l’automne 2019. Les meilleurs taux accordés en 2019 sur 25 ans étaient quand même un peu plus bas avec des records à 0,80%.

Les écarts restent cependant très importants aujourd’hui et un taux inférieur à 1% sur 20 ans est réservé à des revenus élevés, environ 80.000 € par an pour un couple justifiant d’un apport important. A l’opposé, un dossier avec moins de garanties peut monter jusqu’à 1,40% sur 20 ans.

Les conditions d’octroi s’assouplissent enfin

Au-delà des taux, les courtiers observent que les banques font progressivement évoluer leurs conditions d’octroi de crédit suite aux nouvelles règles plus souples édictées par le HCSF en décembre 2020 (taux d’endettement maximum de 35%, durée d’emprunt maximale de 27 ans dans le neuf et marge de manœuvre de 20% de la production pouvant s’écarter de ces règles) et récemment publiées dans une notice détaillée.

« L'intégration des nouvelles recommandations prend du temps, les banques veillant à appliquer ces changements dans le cadre de leurs procédures de gestion des risques. Néanmoins, elles souhaitent aller plus vite qu'en 2020, où la majorité des banques avaient répercuté les premières directives de décembre 2019 du HCSF entre mars et juin. Plusieurs acteurs ont ainsi déjà mis en application celles-ci depuis fin janvier », note Pierre Chapon, président du courtier en ligne Pretto.

« Depuis le début de l’année, on note une détente dans les conditions d’octroi dont le degré varie toutefois d’une banque à l’autre, même si elles restent dans l’ensemble toute vigilantes aux profils des emprunteurs avec lesquelles elles sont plus flexibles. Ainsi, certaines banques acceptent de prêter à nouveau plus de 100 % de la valeur du bien, sans apport personnel donc, mais uniquement aux emprunteurs qui ont des revenus élevés ou à certains jeunes à fort potentiel », précise Sandrine Allonier, porte-parole du courtier Vousfinancer.

Taux des emprunts immobiliers en février 2021
L'Argent&Vous d'après les barèmes des courtiers
Durée d'emprunt10 ans15 ans20 ans25 ans
Taux moyen0,85%1,05%1,20%1,40%
Taux minimum pour les meilleurs profils0,50%0,60%0,80%1,00%
Commentaires
Immobilier
Analyse0

Un après-Pinel est-il vraiment possible ?

Une mission confiée à l'Inspection générale des finances estime que le développement de nouveaux fonds pourrait permettre de continuer à diriger l’épargne des ménages vers le logement intermédiaire.

Lire la suite