Les professionnels espèrent une reprise prochaine des visites de biens

Tendance Actu 0

Ils demandent aux pouvoirs publics de reconsidérer leur position à l’issue des 15 premiers jours de confinement...

iStock

Century 21, L’Adresse, Era, Foncia, Citya, Guy Hoquet, Laforêt, Nestenn, Nexity et Orpi. Les 10 principaux réseaux immobiliers lancent un appel au gouvernement pour rétablir l’autorisation des visites physiques de biens, ce chaînon manquant qui bloque les ventes et les locations alors que toutes les autres étapes d’un projet immobilier restent aujourd’hui possibles.

Les visites en vidéo ont leurs limites

Les professionnels soulignent que les outils numériques leur permettent de proposer des visites à distance mais que cela permet tout au plus d’effectuer une présélection. Afin de se projeter dans un nouveau logement, la visite physique reste en effet incontournable.

Point d’étape tous les 15 jours

Ils demandent aux pouvoirs publics de reconsidérer leur position à l’issue des 15 premiers jours de confinement concernant l’autorisation des visites par les professionnels de l’immobilier, au regard de l’intérêt général et du droit au logement. Conscients de l’enjeu sanitaire, les réseaux immobiliers se déclarent prêts à renforcer encore les protocoles déjà mis en place en limitant par exemple le nombre de visites et de visiteurs ou en nettoyant les lieux après chaque passage.

L’Union des syndicats de l’immobilier (Unis) et la FNAIM avaient déjà fait passer ce même message proposant une reprise des visites au terme de cette première période de quinze jours de reconfinement, soit à partir du 15 novembre.

Emmanuelle Wargon à l'écoute

La ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, avait précisé que la situation serait effectivement réévaluée tous les 15 jours en fonction de l’évolution de l’épidémie et a promis d’étudier la possibilité d’autoriser des visites qui seraient motivées par un caractère véritablement urgent, lié par exemple à un déménagement ou à une mutation professionnelle.

Commentaires