Les prix des appartements neufs ont encore fortement progressé en 2020

Tendance Actu 0

Trouver-un-logement-neuf estime que le prix moyen d’un trois-pièces, surface de référence dans la promotion immobilière, a augmenté de 5,4% à près de 296.000 €.

AST Groupe

Le dernier baromètre du portail Trouver-un-logement-neuf.com confirme une poursuite de la hausse des prix des appartements neufs en France mais fait également apparaître de fortes progressions dans certaines villes moyennes qui ont le vent en poupe depuis la crise sanitaire.

Trouver-un-logement-neuf estime que le prix moyen d’un trois-pièces, surface de référence dans la promotion immobilière, a augmenté de 5,4% en 2020 à près de 296.000 €. Parmi les quelque 150 villes ayant au moins 5 programmes neufs en commercialisation, 6 villes sur 7 enregistrent des prix en hausse sur un an alors que seules 21 localités voient leur prix du neuf diminuer.

La revanche des villes moyennes

Parmi les villes moyennes recherchées avec des prix en forte hausse de 20% à 30% en un an, le portail cite Reims où il faut désormais débourser en moyenne 246.000 € pour un T3 mais aussi Dinard et Vannes où les prix dépassent respectivement 300.000 € et 337.000 € ou encore Brest et Mulhouse à presque 230.000 €

« Une hausse qui peut aussi s’expliquer par la fin du Pinel dans ces villes de zone B2 où l’on a en quelque sorte créé la pénurie en freinant le lancement de nouveaux programmes immobiliers, faute de dispositif de défiscalisation », analyse Céline Coletto, porte-parole de Trouver-un-logement-neuf.com.

Quelques baisses quand même

A l’inverse, trois grandes métropoles enregistrent une baisse des prix sur le trois-pièces en 2020 : Nice (-4% autour de 331.000 €), Lille (- 3% à 265.000 €) et même Paris (- 3% mais encore plus de 800.000 €). A noter aussi une nette baisse à La Baule mais un prix moyen qui reste élevé à 463.000 €.

Commentaires
Immobilier
Analyse0

Un après-Pinel est-il vraiment possible ?

Une mission confiée à l'Inspection générale des finances estime que le développement de nouveaux fonds pourrait permettre de continuer à diriger l’épargne des ménages vers le logement intermédiaire.

Lire la suite