Les prix de l'immobilier américain poursuivent leur rebond

Tendance Actu 0

Le cabinet de conseil spécialisé dans l’investissement immobilier locatif aux Etats-Unis My US Investment estime que les prix de l'immobilier américain devraient encore s'apprécier de 5% cette année dans l'ancien.

Reuters

Cette hausse de 5% marquerait un ralentissement après le fort rebond d'environ 10% enregistré en 2013. "Après une chute continue des prix jusqu’en 2012, l’année 2013 a définitivement marqué le rebond du marché immobilier américain. Celui-ci a connu l’une des hausses les plus importantes depuis le début des années 2000. Dans plusieurs Etats, la hausse des prix a même atteint deux chiffres", souligne le fondateur de My US Investment, Victor Pagès. Certaines régions ont largement surpassé la tendance nationale puisque les prix ont grimpé entre 15% et 25% en Californie, en Floride, ou encore au Nevada. A Chicago, le prix d’achat médian a même augmenté de 25% en à peine 12 mois.

Injections de liquidités de la Fed

Ces hausses restent bien sûr à relativiser après la chute qui avait suivi le scandale des subprimes en 2008 en provoquant tant de saisies de logements dont les propriétaires étaient étranglés par les dettes. Les injections massives de liquidités de la banque centrale américaine (Fed) dans l’économie du pays expliquent aussi cette remontée de l'immobilier de la même manière qu'elles entretiennent la hausse des marchés boursiers.

60% d'achats cash

Victor Pagès note également que les capitaux étrangers en provenance d’Amérique du Sud, d’Asie, et bien sûr d’Europe, ont fortement influencé le marché immobilier américain en 2013, via des acquisitions entièrement réalisées "cash". Victor Pagès cite une étude de la banque Goldman Sachs révélant que près de 60% des ventes dans l’ancien réalisées en 2013, l’ont été en "cash", contre 20% à 30% au milieu des années 2000.

Perspectives encore positives

Malgré cette remontée des prix brutale, My US Investment pense que l’immobilier américain reste abordable et continue à recommander à ses clients d'investir aux Etats-Unis. Plusieurs facteurs expliquent cette confiance, un stock de biens disponibles en forte diminution, le fait que la remontée des prix n’a pas encore effacé la chute de la fin des années 2000 ou encore un nombre de ménages qui se créent supérieur aux constructions de logements neufs depuis 4 ans. Enfin, le marché devrait voir le retour de nombreux foyers américains à l’achat comme à la vente, en raison de conditions d’accès au crédit assouplies…

Commentaires