Les primo-accédants obtiennent souvent les meilleurs taux immobiliers

Crédit Actu 0

Dans 10 villes sur 12 analysées par le courtier Vousfinancer au troisième trimestre 2017, les taux les plus bas ont été obtenus pour des primo-accédants, avec de beaux profils et des niveaux d’apport parfois très élevés, mais pas toujours.

Terres d’Oc Immobilier Sotheby’s International

Le dernier baromètre du réseau de courtiers en crédits immobiliers Vousfinancer montre une situation toujours très positive pour les primo-accédants. Le récent retour d’une baisse des taux concerne en effet très souvent cette catégorie d’emprunteurs privilégiée par les banques.

Près de la moitié des emprunteurs

Ces ménages qui accèdent pour la première à la propriété représentent actuellement 46% des emprunteurs chez Vousfinancer, mais ils bénéficient très souvent des taux les plus attractifs. Ainsi dans 10 villes sur 12 analysées par Vousfinancer au troisième trimestre 2017, les taux les plus bas ont été obtenus pour des primo-accédants, avec de beaux profils et des niveaux d’apport parfois très élevés, mais pas toujours.

Nantes et Marseille bien placées

Le meilleur taux a été obtenu à A Nantes par un couple de primo-accédants âgés de 30 ans sans enfant et justifiant de confortables revenus (6 700 € par mois) : ils ont pu emprunter à 1,24% sur 20 ans avec un apport limité à 20 000 €. A Marseille, un profil similaire avec des revenus de 4 200 € mais un apport de 60 000 € a pu obtenir un taux de 1,29%.

Toujours sur 20 ans, à Grenoble,  Strasbourg, Lyon ou Toulouse, des primo-accédants avec des revenus globalement élevés ont obtenu 1,4%. A Clermont-Ferrand, un jeune célibataire avec 2 500 € de revenus a quand même réussi à obtenir 1,4% pour financer un logement de  145 000 €.

Les écarts selon les villes restent cependant importants puisqu’à Bordeaux et Lille, les meilleurs taux obtenus par le courtier pour les primo-accédants vont de 1,6% à 1,7%.

Ralentissement de la demande

«En cette fin d’année, certaines banques régionales sont en forte conquête de clientèle, proposant ainsi des taux plus attractifs que dans d’autres régions. Mais fort heureusement, dans un contexte de légère baisse de la demande, nous réussissons également à obtenir de fortes décotes dans certaines banques nationales malgré des taux affichés toujours très attractifs, si les profils de nos clients les intéressent : actuellement essentiellement des primo-accédants avec de beaux niveaux de revenus», analyse Sandrine Allonier, directrice des relations banques de Vousfinancer.

Dans un contexte de léger ralentissement de la demande, Vousfinancer estime que les banques devraient maintenir ces excellentes conditions de financement pour commencer l’année 2018 dans un contexte favorable.

Commentaires
Immobilier
Actu0

Le prix des logements neufs reste orienté à la hausse

Le prix moyen d’un trois-pièces calculé par Trouver-un-logement-neuf.com s'établit à un peu plus de 260 000 €, soit une hausse moyenne d’environ 4 400 € depuis le mois de mai dernier.

Lire la suite