Les plus-values sont plus longues à générer avec un parking

Tendance Actu 0

En Ile-de-France, le prix des parkings isolés progresse beaucoup moins vite que celui des appartements.

Zeplug

Réputé plus simple qu’un logement pour se lancer dans un investissement locatif, le parking est un marché assez étroit et relativement stable. En région parisienne, il se négocie par exemple autour de 10.000 parkings isolés (vendus sans appartement) par an d’après les bases des notaires.

Selon ces données des Notaires du Grand Paris, le prix médian d’un parking en Ile-de-France était de 19.000 € en 2020, en légère hausse annuelle (+1,6%), tandis que le prix moyen est un peu plus haut, à 22.600 €. En 10 ans, ce prix médian a progressé de presque 19%, ce qui est très inférieur à la flambée du prix des appartements sur cette même période. Sur 20 ans, la différence est même édifiante avec environ 70% de hausse de prix des parkings isolés à comparer à une envolée de 175% pour le prix des logements anciens en Ile-de-France.

Paris sans voiture ?

Dans Paris intra-muros, le fossé est encore plus grand puisque le prix médian des parkings ne s’est valorisé que de 60% (autour de 27.000 € en 2020) pendant que le prix des logements a presque triplé. Si une place de parking reste une valeur-sûre dans beaucoup de quartiers de Paris, il ne faut pas oublier que le pourcentage de Parisiens propriétaires d’une voiture n’a cessé de diminuer ces dernières années et que tout est fait aujourd’hui pour les dissuader d’utiliser un véhicule au profit des solutions de « mobilité douce ». La Petite Couronne est la zone où le prix des parkings a le plus progressé en 20 ans (presque +100%).

Grand écart des prix à Paris intra-muros

Dans Paris, les notaires soulignent que les prix médians des parkings varient encore considérablement selon l’arrondissement. Une place de parking isolée ne coûtait ainsi en 2020 que 16.500 € en moyenne dans le 13ème, 17.000 € dans le 19ème, mais jusqu’à 40.000 € dans Paris Centre ou le 17ème et même 45.000 € dans le 6ème ou le 8ème, voire plus de 50.000 € dans certains secteurs du 16ème. Quant au 7ème où les offres sont très rares, les valorisations peuvent monter jusqu’à 60.000 €.

Quelques communes de banlieue se distinguent aussi par leurs prix élevés : 32.000 € à Neuilly-sur-Seine, 27.000 € à Saint-Mandé, 25.000 € à Boulogne-Billancourt et La Celle-Saint-Cloud en passant par 22.000 € à Versailles. Pour trouver des petits prix, les notaires recommandent de s’intéresser à des communes comme Longjumeau dans l’Essonne (4.700 € sur des volumes limités) ou Noisy-le-Grand en Seine-Saint-Denis (8.000 €). Les notaires signalent d’ailleurs une hausse annuelle des prix significative de 5% en Grande Couronne l’an dernier, certainement liée au sursaut d’attractivité de ces communes pour se loger depuis la crise sanitaire.

a savoir

En 2020, il s’est vendu 3.480 parkings isolés à Paris, 4.210 en Petite Couronne et 2.450 en Grande Couronne.

Commentaires