Les parkings niçois sont les plus chers de France

Tendance Actu 0

Il vous faudra débourser en moyenne plus de 31.300€ pour acquérir une place de parking à Nice, où l'offre y est rare.

Boursier.com

La cité de la Baie des Anges affiche les tarifs d’achats de places de parking les plus élevés de France, à 31.305€, devant Paris, où le prix d’achat moyen d’un tel investissement s’élève à 31.152€, relève la plateforme d’annonces immobilières SeLoger, qui vient de publier un classement national de leurs prix par ville.

A la troisième place, Boulogne-Billancourt affiche un tarif moyen à 29.395€. Suivent Bordeaux (26.604€), Lyon (23.745€), Lille (23.616€), Aix-en-Provence (23.594€), Toulon (19.970€), Toulouse (19.099€) et enfin Rennes (18.494€).

« Il ressort de notre analyse que […] ce ne sont pas forcément dans les villes où les prix des logements sont les plus élevés que les places de parking coûtent le plus cher », commente Séverine Amate, porte-parole du Groupe SeLoger. Une constatation à première vue surprenante mais qui répond pourtant à deux logiques de marché différentes.

Rareté du foncier et urbanisation

Alors que dans le cas des logements, le déséquilibre entre l’offre et la demande reste – de loin – le premier facteur de détermination des prix, la disponibilité du foncier et la physionomie des villes jouent un rôle fondamental dans le cas des parkings. A tension de marché immobilier équivalente, une urbanisation particulièrement dense ou inadaptée au développement des places de parking pourra ainsi davantage peser sur leurs tarifs.

C’est le cas de la métropole de Nice, dont l’attractivité économique, en particulier touristique, rend d’autant plus dynamique la demande, alors même que son centre-ville, en partie escarpé et accidenté, ne permet pas de développer une offre en conséquence.

A noter que derrière ces moyennes de prix se cachent en réalité d’importantes disparités : en fonction des quartiers et des caractéristiques des places de parking (box, couvert ou à ciel ouvert, taille, emplacement…), les tarifs peuvent varier très fortement au sein d’un même "marché".

Un placement attrayant mais chargé en frais

En dépit d’une augmentation de leurs prix ces dernières années, les places de parking continuent de séduire les investisseurs. Ces placements, considérés peu risqués, offrent des rendements bruts intéressants pour des tickets d’entrée relativement faibles, en comparaison avec ceux des logements.

Affichant en moyenne une rentabilité annuelle brut de 5%, ces produits sont toutefois assez chargés en frais, et offrent donc une rentabilité nette bien inférieure.

Car l'achat de ces biens immobiliers est soumis à des droits d’enregistrements, et leurs propriétaires sont redevables de la taxe foncière. Quant à la fiscalité des revenus locatifs, celle-ci est relativement douce s’ils sont inférieurs à 15.000€ (régime du micro-foncier) mais s’alourdit fortement au-delà.

Commentaires
Immobilier
Actu0

Déjà finie la baisse des prix à Paris ?

La chambre des notaires du Grand Paris observe déjà un rebond si bien que l’ampleur de la baisse semble restée limitée entre 2% et 3%, soit à peine 300 € par m².

Lire la suite