Les nouvelles destinations des emprunteurs en région parisienne

Tendance Actu 0

Les Yvelines restent une destination de choix pour acheter une maison et l'Essonne devient le département francilien le plus prisé des primo-accédants, d'après les observations du Crédit Agricole d'Ile-de-France.

EPA ORSA

Le Crédit Agricole d'Ile-de-France est un acteur incontournable du financement des projets immobiliers en région parisienne avec 7.300 prêts accordés au premier semestre 2021 et une offre toujours en vigueur de prêt à taux zéro complémentaire accordé sans conditions pour les primo-accédants franciliens (plafonné à 10% maximum du montant total emprunté dans la limite de 30.000€).

Incontournable 92

Le dernier baromètre immobilier de la banque réalisé sur la première moitié de 2021 consacre les Hauts-de-Seine (92) comme département le plus convoité avec 4 communes parmi les 10 plus prisées en Île-de-France. Rueil-Malmaison (7% des projets réalisés dans le département) s'empare de la première place et détrône Boulogne-Billancourt.

Colombes conserve sa troisième place et continue de conquérir le cœur des emprunteurs. Conséquence de la hausse des prix, le montant moyen emprunté augmente d’environ 10% sur un an (environ 360 K€ pour les primo-accédants et 766 K€ pour les projets d’achat-revente). A noter que 18% des transactions dans le 92 étaient des maisons.

Les grands espaces du 78

Deuxième département le plus convoité, les Yvelines (78) représentent 17% des projets immobiliers : Versailles (10ème commune la plus prisée en Île-de-France) poursuit sa montée en puissance. Sartrouville et Poissy complètent le podium. Les Yvelines sont une destination souvent choisie par les parisiens désireux de passer d’un appartement à une maison, si bien que plus de la moitié des achats financés par le Crédit Agricole au premier semestre 2021 étaient des maisons.

Des budgets plus abordables en Essonne

Troisième département le plus recherché, l'Essonne (91) représente aussi 17% des projets immobiliers. Savigny-sur-Orge confirme sa dynamique et passe devant Massy et Evry-Courcouronnes. En Essonne, près de 70% des transactions ont porté sur des maisons. Les budgets y sont globalement moins élevés avec en moyenne 235 K€ emprunté par les primo-accédants et 364 K€ par les secundo-accédants. L'Essonne devient d’ailleurs le département francilien le plus prisé des primo-accédants.

Globalement, Paris intra-muros reste quand même bien classée dans les trois communes les plus prisées en Île-de-France avec, dans l’ordre, le 15e arrondissement, le 18e arrondissement et Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne.

Commentaires