Les jeunes ont de plus en plus de mal à faire face au coût du logement

Tendance Actu 0

Selon un sondage CSA pour Guy Hoquet, 43% des moins de 30 ans disent avoir des difficultés à payer leur loyer ou leur remboursement d’emprunt

Reuters

Se loger lorsqu’on a moins de 30 ans apparaît de plus en plus compliqué. C’est ce que confirme un sondage réalisé par CSA pour Guy Hoquet. Qu’ils soient locataires ou propriétaires, 43% des jeunes indiquent en effet avoir du mal à faire face à leurs échéances (loyer ou remboursement d’emprunt).

Le logement capte 34% des revenus

Par rapport à l’an passé, la proportion a augmenté de 4 points. Dans la catégorie CSP-, les 18/29 ans sont même 48% à ne pas toujours pouvoir assumer le coût de leur logement. Par ailleurs, si dans la plupart des cas ces problèmes restent occasionnels, 9% de l’échantillon indique avoir des difficultés fréquentes.

Il faut dire que le logement pèse lourd dans le budget des moins de 30 ans. En moyenne, il représente 34% des revenus mensuels nets : 31% chez les propriétaires et 35% chez les locataires. Pour un tiers des propriétaires et 46% des locataires, la part de revenus consacrée au logement dépasse même les 35% !

Un budget moyen de 600 euros par mois

Plus concrètement, l’enquête indique qu’en France les 18/29 ans dépensent en moyenne 600 euros par mois (530 euros pour les locataires et 770 euros pour les propriétaires). En Ile-de-France, l’enveloppe est logiquement supérieure à la moyenne nationale : elle atteint 690 euros.

Compte tenu des difficultés évoquées précédemment, beaucoup de jeunes locataires doivent d’ailleurs être aidés pour se loger. 48% d’entre eux bénéficient d’une aide au logement (à hauteur de 190 euros en moyenne). Dans 22% des cas, les parents sont aussi mis à contribution, avec un soutien moyen de 250 euros par mois.

Commentaires (3)
  • dandre6
    dandre6posté le 22.06.2015 à 15:05

    33/34% d'endettement pour l'immobilier AUCUN changement par rapport à tous leurs ainés. De plus le coût des produits d'équipement a largement baissé. A moins qu'il ne s'agisse du nombre, + le loisir , les modes de consommation changent, le tout est d'avoir les moyens de ces derniers non indispensables.

  • Journaliste
    Journalisteposté le 22.06.2015 à 17:24

    Les 34% ne sont ici qu'une moyenne. Certains jeunes sont bien au-delà de ce seuil. Concernant l'ensemble de la population, le poids du logement est plutôt voisin de 25% d'après l'Insee (en intégrant les propriétaires).
    Cordialement

  • squarcio
    squarcioposté le 22.06.2015 à 14:08

    Je trouve surprenant, ce constat, qui de plus existe depuis des années. Ralentissement de la construction, niveau élevé du chômage et salaires qui stagnent en réalités, depuis plusieurs années. Les % et autres chiffres mathématiques etc... Dans ces conditions, pourquoi ce qui ressemble a une forme d'étonnement?

Immobilier
Fiche Pratique0

Tout savoir sur la nouvelle prime pour la rénovation énergétique

Pour les ménages les plus modestes, cette prime est désormais versée dès la fin des travaux et remplace à la fois le Crédit d’impôt transition énergétique et l’aide de l’ANAH pour les travaux d’isolation, de changement de chaudière ou de chauffage.

Lire la suite