Les changements d’assurance emprunteur décollent enfin

Crédit Actu 0

Au-delà des économies, il est aussi possible de profiter d’un changement d’assurance pour augmenter ses garanties.

Pixabay

3 mois après l’entrée en vigueur de la Loi Lemoine qui permet désormais de changer son assurance emprunteur à tout moment (depuis le 1er septembre pour les contrats en cours), le succès est au rendez-vous. Le courtier et comparateur en assurance de prêt Magnolia indique avoir déjà enregistré plus de 80.000 demandes de changement depuis le 1er septembre (+300%). Chez Magnolia, cette activité est désormais portée à 80% par les changements de contrats, contre seulement 20% par des nouveaux prêts.

Le courtier Meilleurtaux a récemment communiqué une proportion similaire, la résiliation représentant aujourd’hui 80% des demandes d'assurance contre 60% en 2021. Meilleurtaux observe une forte demande de résiliation avec beaucoup d’emprunteurs qui avaient d’ailleurs anticipé en préparant leur dossier dès l’été.

Ne pas attendre pour maximiser ses gains

Magnolia note que les emprunteurs effectuent leur demande de changement dès les premiers mois du prêt : la durée restante de leur crédit est en moyenne de 18 ans à comparer à une durée moyenne d’un crédit immobilier en France qui est de 19 ans. C’est en effet en début de prêt qu’on maximise l’effet des différences de tarifs entre assurance bancaire et assurances déléguées.

Magnolia rappelle que l’économie moyenne est de 10.000 € par emprunteur sur la durée résiduelle du prêt, soit entre 100 et 200 € par mois pour un foyer, simplement en substituant l’assurance de prêt bancaire par une offre beaucoup moins chère et tout aussi protectrice. Ces différences de tarifs ont quand même tendance à diminuer avec l’âge des emprunteurs, en particulier à partir de 40 à 45 ans où les assurances déléguées deviennent souvent moins compétitives.

Les + de 40 ans représentent pourtant une grande partie des emprunteurs accompagnés par Magnolia et les économies peuvent être conséquentes comme pour ce couple de cadres de 43 ans avec un capital restant dû de 216.667 € (durée restante de 18 ans) qui avait souscrit l’assurance de leur banque à 0,38% (138 € par mois). Magnolia a réussi à trouver une offre équivalente à seulement 0,15% (54 € par mois), permettant d’économiser presque 18.000 € sur la durée du crédit.

L’occasion d’augmenter ses garanties

Au-delà des économies, il est aussi possible de profiter d’un changement d’assurance pour augmenter ses garanties. Meilleurtaux cite le cas d’un couple de 33 ans avec un crédit de 300.000€ sur 25 ans signé en novembre 2020 avec une assurance à 0,30% et une quotité de 100% sur le plus gros salaire et 50% sur l'autre.

Le couple a deux options. La première est de renégocier l’assurance emprunteur à 0,15% (même quotité) sur le capital restant dû (soit 289.777€) avec une économie totale d’environ 16.000 €. Avec cette même renégociation à 0,15%, le couple peut choisir une assurance plus couvrante avec une quotité de 100% sur chaque tête. L’économie sera un peu moindre mais s’élève tout de même à plus de 11.000€ avec, en prime, une meilleure couverture.

Commentaires