Les 10.000 € le m² à Paris, c’est comme si c’était fait !

Tendance Actu 0

Century21 estime que ce seuil est déjà dépassé, les notaires semblent l'envisager pour bientôt et Meilleursagents.com pas encore cette année même si on en est déjà proche...

Daniel Féau

La fameuse barre des 10.000 € le m² à Paris refait parler d’elle. Sans surprise, puisque la hausse progressive des prix de l’immobilier parisien ne fait que rapprocher ce seuil depuis des mois, après une année 2018 où les prix avaient déjà atteint de nouveaux records dans la capitale. Pour la chambre des notaires de Paris, il manquerait encore un peu plus de 200 € puisque leur dernière estimation, basée sur les promesses de vente enregistrées dans leurs études, établit un nouveau record de 9.790 € le m² en moyenne (+6,3% en un an).

On y est !

Pour le réseau d’agences Century21, les 10.000 € le m² seraient déjà dépassés au rythme d’une hausse de 8% sur un an. Century21 rappelle que le prix moyen au m² parisien ne cesse d’augmenter depuis 2009, affichant une hausse impressionnante de 62,5% en 10 ans.

Ou pas encore ?

La plateforme Meilleursagents.com, devenue une référence dans l’estimation des prix grâce aux données recueillies par ses nombreuses agences immobilières partenaires, voit les prix parisiens légèrement plus bas : 9.500 €/ m². Pour autant, si Meilleursagents admet que la poursuite de la hausse apparaît quasi-certaine dans les mois à venir, la plateforme pense que le seuil des 10.000 €/m² ne devrait pas encore être atteint en 2019.

Une histoire de chiffres

Bien sûr, dans les faits, ce seuil des 10.000 € est déjà souvent largement franchi dans les arrondissements du centre de la capitale ou pour des appartements bien situés, en étage élevé ou avec une belle vue. Mais comme toujours, il s’agit de moyennes et tout appartement avec des défauts, de gros travaux à prévoir ou mal placé ne se vendra pas à ces prix. Dès qu’on se rapproche des boulevards extérieurs à proximité du périphérique, on assiste par exemple à une nette baisse des prix par rapport à la moyenne d’un quartier.

Les notaires précisent que la hausse des prix se modère toujours au fur et à mesure qu’on s’éloigne de Paris : +4,4% sur un an actuellement en petite couronne (avec une hausse encore soutenue de +5,2% en Seine-Saint-Denis) mais seulement +0,9% en grande couronne, où le marché reste sans tension sur les prix malgré la hausse de l’activité.

Investissement locatif

Century21 estime que les délais de vente à Paris se sont encore contractés pour se situer à 60 jours en moyenne. Quant à la demande, elle provient à plus de 51% des cadres supérieurs et des professions libérales. La proportion des employés et ouvriers parmi les clients acquéreurs de Century21 devient mineure : ils représentent à peine 3,4% de l’ensemble des acheteurs (contre 16,5% il y a 10 ans). La gentrification joue à plein et chasse donc les catégories les plus modestes hors de Paris.

Century21 observe par ailleurs une proportion très élevée de transactions destinées à l’investissement locatif (+17,1% en douze mois) qui représentent désormais 29,4% des achats. Une proportion qui se rapproche des niveaux les plus hauts observés par le réseau en 2011 (30,1% à l’époque). Des chiffres qui semblent cependant propres à l’enseigne Century21 et probablement pas extrapolables à l’ensemble du marché immobilier parisien.

Commentaires (1)
  • Alrib28
    Alrib28posté le 01.04.2019 à 18:32

    Notre acheteur était obligé d'habiter Paris, il a payé et nous sommes partis à la retraite. Habiter Paris est difficile pour les "anciens", et même quasi invivable. par contre, y passer en touriste, c'est agréable à condition d'éviter les engins roulants en tous sens.