L’encours des crédits à l’habitat frôle les 1.200 milliards d’euros

Crédit Actu 0

Le nombre de nouveaux crédits immobiliers a progressé de 6,6% au mois de septembre.

Reuters

Alors que le niveau des transactions devrait battre de nouveaux records, le nombre d’emprunts immobiliers accordés en France ressort stable sur la période juillet-septembre, selon la Banque de France.

En progression de 6,6% en septembre après +6,7% en août et +6,6% en juillet, 22,1 Md€ de nouveaux crédits ont été accordés en comptant les renégociations (18,2 Md€ en les excluant).

A fin septembre, leur encours a atteint 1.194 milliards d’euros sur un total de 1.418 milliards d’euros de crédits accordés aux particuliers (incluant les prêts à la consommation, les découverts bancaires, les créances commerciales…).

En moyenne, le taux d’intérêt des nouveaux crédits immobiliers s’est stabilisé à un niveau proche de son point bas à 1,13%, après 1,12% en juillet et août. Hors renégociations, ce taux ressort à 1,09%. Celui des prêts à la consommation a pour sa part atteint un nouveau plus bas à 3,43%, après 3,56% en août et 3,44% en septembre.

"Décélération progressive"

A noter que la Banque de France anticipe « une tendance à la décélération progressive » de la production de crédits immobiliers en octobre, vers les 19,7 Md€, avec des taux d’intérêt toujours plancher, vers les 1,12%.

Les chiffres de l’institution paraissant avec un décalage de quatre semaines, on sait déjà en effet que le mois d’octobre a encore été très clément pour les emprunteurs : les niveaux des taux d’intérêt des crédits immobiliers n’ont pas du tout répercuté la hausse de ceux des obligations d’Etat observée sur les marchés financiers : a contrario, ils ont même encore baissé !

Une hausse des taux attendue

Novembre et décembre pourraient mettre un terme à cette décrue historique du prix des crédits à l’habitat : certains courtiers viennent de signaler des premières hausses dans les grilles de certains établissements bancaires.

Avec la remontée progressive des rendements obligataires et la normalisation des économies, la hausse des taux d’intérêt immobiliers semble acquise.

D’après Crédit Logement, le principal institut de cautionnement des emprunts immobiliers en France, une légère remontée de 20 à 30 points de base est anticipée pour 2022, et de 10 points de base supplémentaires en 2023. Ces projections placeraient le taux moyen autour de 1,35% en 2022 et de 1,45% en 2023, ce qui correspondrait alors à un retour sur les niveaux de juin 2018.

Commentaires