Légère remontée des taux immobiliers en novembre

Crédit Actu 0

La hausse ne dépasse pas 0,05 point en moyenne selon Vousfinancer et Artémis courtage. Simple ajustement passager de fin d'année ou changement de tendance ?

iStock

Il fallait bien que cela arrive ! Le réseau de courtage en crédits immobiliers Vousfinancer signale une légère remontée générale des taux proposés aux particuliers en ce début de mois de novembre. La hausse ne dépasse pas 0,05 point en moyenne mais Vousfinancer constate que plus de 60% des barèmes reçus de ses partenaires bancaires sont orientés à la hausse, jusqu’à 0,25 point pour certaines. Ces hausses viennent aussi bien de la part de banques régionales que nationales et concernent l’ensemble des durées et des profils d’emprunteurs. Un mouvement qui intervient après plusieurs mois de baisse et de nouveaux records affichés cet automne.

« Même si la plupart des banques ont remonté leurs taux en novembre il est trop tôt pour affirmer que l’ère des taux bas est définitivement terminée ! Il faut attendre de voir si ces hausses se généralisent et si elles s’installent dans la durée, ou si elles interviennent uniquement en fin d’année », analyse Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer.

Rien d’alarmant

Dans un contexte de remontée des taux obligataires (OAT 10 ans autour de 0,2% depuis un mois), de retour de l’inflation et de normalisation progressive des politiques monétaires, cette légère remontée n’a rien de surprenant. Difficile par contre de savoir si elle pourrait marquer un véritable retournement de tendance ou si elle correspond à un ajustement passager des banques.

Xavier Lacombe, co-fondateur d’Artémis courtage, constate aussi une légère remontée de 0,05 point en moyenne mais penche plutôt pour un simple ajustement après une baisse des taux assez surprenante en octobre malgré la remontée des OAT. « Les banques ont voulu bien démarrer l’année en octobre et elle se sont recalées en novembre pour préserver leurs marges », indique Xavier Lacombe, en rappelant que les prêts accordés actuellement ne seront débloqués pour la plupart que début 2022 et correspondent donc déjà aux objectifs commerciaux des banques pour 2022.

« Avec des objectifs de production de crédits qui restent élevés, les banques vont être attentives à ne pas trop augmenter leurs taux pour remplir ces objectifs, d’autant que relever les taux risque d’augmenter les refus de dossiers qui se heurteront plus facilement à la limite de taux d’endettement de 35% imposée par l’autorité de contrôle (HCSF) », ajoute le co-fondateur d’Artémis courtage.

Des taux toujours historiquement bas

Les taux moyens proposés aujourd’hui par les banques sont ainsi en légère hausse tout en restant proches des planchers historiques : autour de 1% sur 15 ans, de 1,10% sur 20 ans et de 1,30% sur 25 ans. Vousfinancer ajoute que les taux les plus bas réservés aux meilleurs profils restent à des niveaux records, toujours inférieurs à 1% quelle que soit la durée (0,50% sur 15 ans, 0,70% sur 20 ans et 0,90% sur 25 ans).

Pour la suite, le courtier Meilleurtaux évoquait dernièrement la possibilité d’une remontée entre 1,25% et 1,30% en moyenne sur 20 ans début 2022. Le principal institut de cautionnement des emprunts immobiliers en France, Crédit Logement, envisage de son côté une légère augmentation de 20 à 30 points de base l’an prochain et de 10 points de base supplémentaires en 2023. Ces projections placeraient le taux moyen, toutes durées confondues autour de 1,35% en 2022 et de 1,45% en 2023. Mais d'ici 2023, il peut encore se passer beaucoup de choses et les prévisions de taux ont souvent été contrariées ces dernières années...

Taux des emprunts immobiliers en novembre 2021
L'Argent&Vous d'après les barèmes des courtiers
Durée d'emprunt10 ans15 ans20 ans25 ans
Taux moyen0,70%0,90%1,10%1,30%
Taux minimum pour les meilleurs profils0,40%0,50%0,70%0,90%
Commentaires