Le taux de propriétaires stagne à un peu moins de 58% en France

Tendance Actu 0

37,5% de ménages français sont propriétaires non-accédants, c’est-à-dire qu’ils ont terminé de rembourser les emprunts de leur résidence principale.

EPA ORSA

Le dernier rapport de l’INSEE sur le logement en France montre que le parc a dépassé les 36 millions de logements en métropole au 1er janvier 2020 et a atteint les 37 millions sur l’ensemble du territoire national hors Mayotte. Depuis le début des années 1980, le parc s’est accru de 1,1% par an en moyenne mais son taux de croissance a ralenti au cours des cinq dernières années et cette tendance va se confirmer cette année avec l’impact de la crise sanitaire sur la construction.

Le problème des logements vacants

Sur ces 36,1 millions de logements en métropole, près de 82% sont utilisés comme résidences principales, environ 10% comme résidences secondaires et 8,4% sont vacants, c’est à dire inoccupés à la date du recensement, qu’ils soient disponibles ou non pour la vente ou la location. Cela représente désormais plus de 3 millions de logements vacants, un nombre qui ne cesse d’augmenter. Ces logements vacants sont le plus souvent situés dans des villes moyennes. Pour autant, l’inoccupation d’un logement ne résulte pas toujours d’un choix délibéré du propriétaire. Il peut s’agir de logements proposés à la vente ou à la location, en attente d’occupation ou de règlement de succession, ou encore à réhabiliter.

Les Français préfèrent la maison

55% des logements sont des maisons (individuelles et mitoyennes), soit plus que dans une majorité des pays d’Europe qui compte davantage de logements collectifs. Cette proportion n’a pratiquement pas évolué depuis près de 20 ans même si la part des appartements tend à augmenter car on construit davantage de logements collectifs que de maison depuis plusieurs années.

Propriétaires occupants

Après avoir longtemps augmenté, le taux de propriétaires occupants stagne depuis 6 ans, à un peu moins de 58%. Ce taux se situe dans la moyenne européenne, avec généralement davantage de propriétaires en Europe du Sud qu’en Europe du Nord. Le taux de propriétaires est toutefois nettement inférieur à la moyenne nationale dans les 10 plus grandes villes de France, avec par exemple un tier seulement à Paris.

37,5% de propriétaires non-accédants

A noter qu’une proportion de 37,5% de ménages français sont propriétaires non-accédants, c’est-à-dire qu’ils ont terminé de rembourser les emprunts de leur résidence principale. A l’opposé, 20,2% continuent à rembourser un emprunt. 2,4%

Marché locatif

La part des ménages locataires de leur résidence principale se maintient aux environs de 40 % depuis 1990. Les logements détenus par des bailleurs publics représentent 17% du parc de résidences principales, tandis que ceux détenus par des bailleurs privés en constituent 23%.

a savoir

En France, plus de 700.000 ménages (soit une proportion de 2,4%) ne sont ni propriétaires ni locataires : ils sont logés gratuitement.

Commentaires