Le marché immobilier ancien continue de tourner à plein régime

Tendance Actu 0

Même si la hausse des prix se poursuit - Century 21 la mesure à +2,3% entre le premier semestre 2018 et le premier semestre 2017 à 2 590 € pour le prix moyen au m² en France - le nombre de ménages solvables reste très élevé.

iStock

Après une année 2017 exceptionnelle pour le marché immobilier français, le réseau Century 21 (plus de 850 agences en France) s’attend encore à une bonne année 2018 après un premier semestre stable en terme de volumes. « Nous sommes sur un rythme de transactions extrêmement élevé mais qui a arrêté de croître », affirme le patron de Century 21, Laurent Vimont, en rappelant que le marché immobilier ancien fait preuve d’un incroyable dynamisme depuis 4 ans maintenant, principalement grâce aux taux bas. Ces taux d’intérêt d’emprunt, redevenus cet été historiquement bas, incitent toujours les primo-accédants à devenir propriétaire, mais semblent aussi avoir relancé les investisseurs qui ont peu d’alternatives de placements sécurisés et rentables malgré une fiscalité peu favorable à l’immobilier.

Ménages solvables

Même si la hausse des prix se poursuit - Century 21 la mesure à +2,3% entre le premier semestre 2018 et le premier semestre 2017 à 2 590 € pour le prix moyen au m² en France - le nombre de ménages solvables reste très élevé. Avec une mensualité de 1 000 €, les taux actuels permettent en effet d’emprunter aujourd’hui en moyenne environ 211 000 € sur 20 ans, un montant qui correspond globalement au prix moyen d’acquisition d’un logement ancien calculé par Century 21 au niveau national (environ 207 000 € pour un appartement et 230 000 € pour une maison). D’autant que les banques font actuellement de gros efforts pour accorder des taux très intéressants sur des durées plus longues (25 ans) qui permettent d’emprunter davantage.

Plafond de verre

Laurent Vimont continue de penser qu’on est proche d’un « plafond de verre des prix immobiliers au niveau national ». Selon lui, « les prix ne pourront guère monter davantage sauf si les taux baissent encore, ce qui est peu probable ». Au niveau national, les prix au m² calculés par Century21 restent d’ailleurs légèrement inférieurs aux records de 2011 (2 665 €). Ce n’est pas le cas à Paris où de nouveaux records ont été franchis (de même qu’à Lyon ou Bordeaux) mais dans la capitale, Century 21 observe désormais un tassement de la hausse et des volumes en légère baisse, preuve que les acheteurs semblent devenir un peu plus raisonnables face aux prétentions de prix des vendeurs.

Retour des investisseurs ?

Pour revenir aux investisseurs, Century21 observe un retour massif de cette catégorie au premier semestre 2018, une tendance qui n’est pas partagée par d’autres réseaux. Chez Century21, la part des investisseurs est en effet remontée à plus de 20% des acquéreurs. « L’immobilier reste le placement de bon père de famille idéal. C’est un des seuls produit d’épargne finançable par les taux bas », explique Laurent Vimont. D’autant que même si la rentablité locative n’est pas toujours très élevée, cela permet de se constituer un patrimoine en vue de le retraite, une vision qui reste très chère aux Français…

Commentaires