Le boom des investissements locatifs se confirme en France !

Tendance Actu 0

Les achats pour réaliser un investissement locatif ont encore bondi de 32% dans le réseau Century 21 au premier semestre 2019, au point de représenter plus d’1 achat sur 4...

Terres d’Oc Immobilier Sotheby’s International

Les Français aiment la pierre, on le sait. Ce qui est nouveau, c’est qu’ils ne se limitent plus à acheter pour se loger mais investissent aussi de plus en plus. L’investissement locatif se démocratise et gagne les ménages modestes, aidés par des taux d’emprunt qui n’ont jamais été aussi bas avec des banques qui les accompagnent plus facilement avec ou sans apport et sur des durées longues.

Plus d’1 achat sur 4

Le réseau Century 21 (plus de 800 agences immobilières en France) vient ainsi de confirmer une nouvelle progression de la proportion des achats pour réaliser un investissement locatif à 26,5% au premier semestre 2019 (+31,8% par rapport au premier semestre 208). Plus d’1 achat sur 4 réalisés dans le réseau Century 21 ont ainsi été des investissements locatifs, du jamais vu ou presque. L’an dernier, cette proportion ne représentait que 21,7% (1 achat sur 5) et elle était pourtant déjà en nette hausse.

« Les ménages ont compris qu’un investissement locatif est une forme d’épargne forcée qui permet de se constituer progressivement un patrimoine. Quand les inquiétudes sur les retraites sont prégnantes, quand la rentabilité des placements boursiers est incertaine, l’investissement locatif devient pour tous, familles aisées, catégories plus modestes, seniors ou jeunes actifs, la valeur refuge », explique le président de Century 21, Laurent Vimont. Investir entre 40 et 50 ans s’avère en effet un bon calcul qui peut permettre d’avoir remboursé intégralement son prêt à la retraite.

Le million

Dans ces conditions, Laurent Vimont ne serait pas étonné d’assister cette année à un nouveau record de transactions de logements anciens proche de 1 million en France. Century 21 souligne que les moins de 40 ans se montrent les plus actifs et profitent bien sûr des taux d’intérêt incroyablement bas pour acheter leur résidence principale ou investir. Les acquéreurs de moins de 40 ans représentent ainsi près de la moitié de la clientèle de l’enseigne.

Des prix moyens encore un peu inférieurs à 2011

Le réseau d’agences mesure une augmentation moyenne des prix de +0,4% entre le premier semestre 2018 et la première moitié de l’année 2019 à 2.599 € le m². Un prix moyen qui n’a pas encore rattrapé les plus hauts de 2011 (environ 2.650€ le m²) en raison de la baisse continue dans les zones péri-urbaines et rurales, mais qui s’en approche désormais de très près. Au niveau national, le montant moyen d’une transaction mesuré par Century 21 s’établit désormais à 216.190€ (environ 235.000€ pour les maisons et près de 205.000€ pour les appartements).

Or avec une mensualité de 1.000€, les taux actuels permettent d’emprunter plus de 210.000 € sur 20 ans. La faiblesse des taux d’emprunt continue donc à garantir un nombre élevé de ménages solvables puisque dans beaucoup de régions, on peut en théorie financer sans apport son achat en remboursant 1.000€ par mois. Laurent Vimont souligne d’ailleurs qu’en dehors des grandes métropoles, un budget de 150.000 € permet déjà de devenir propriétaire dans beaucoup de régions. Dans ce cas, 2.100 € de revenus pour un couple suffit à être finançable (moins de 700 € de mensualité sur 25 ans).

Pas de surchauffe des prix

Laurent Vimont se félicite aussi de ne pas assister à une surchauffe générale en termes de prix même si certaines villes connaissent des hausses marquées comme Lyon (+8,1% sur 12 mois pour les appartements). D’après lui, la meilleure connaissance des prix du marché immobilier par les acheteurs est un facteur de limitation de la hausse des prix. En témoigne aussi l’écart entre les prix de mise en vente et les prix de vente qui ont augmenté ces derniers mois (6,1% contre 4,6% au premier semestre 2018 pour les appartements), autrement dit une augmentation de la marge de négociation. « Les vendeurs ont anticipé une hausse des prix qui ne vient pas car les délais de vente sont stables (92 jours pour un appartement) », observe Laurent Vimont. Pour l’ensemble de l’année 2019, le dirigeant de Century 21 continue à anticiper une légère hausse des prix.

Commentaires
Immobilier
Actu0

La construction de logements neufs se redresse

La Fédération Française du Bâtiment a revu en hausse ses prévisions, estimant désormais que le nombre de logements mis en chantier en 2019 devrait rester proche de 400.000 comme l’an dernier.

Lire la suite