L’accès aux crédits immobiliers n’a jamais été aussi facile !

Crédit Actu 0

L’observatoire Crédit Logement/CSA note une nouvelle diminution des taux d’apport personnel...

Bricqueville

Dans son dernier observatoire trimestriel sur le crédit immobilier, Crédit Logement/CSA note que la configuration exceptionnelle des taux s’accompagne toujours du maintien à niveau élevé de la durée des crédits accordés (jamais les durées des prêts bancaires n’ont été aussi élevées) et d’une nouvelle diminution des taux d’apport personnel. En conclusion, jamais par le passé, l’accès aux crédits immobiliers n’aura été rendu aussi facile par les établissements bancaires.

Souplesse des banques

Au sujet de l’apport, Crédit Logement souligne que cette amélioration des conditions de crédit n’aurait pas permis la réalisation des projets immobiliers d’une large partie de la demande, notamment celle des ménages jeunes et modestes, si dans le même temps les établissements bancaires n’avaient pas allégé leurs exigences à l’égard des taux d’apport personnel des emprunteurs.

Moins de 15% d’apport en moyenne

En effet, les taux d’apport personnel des emprunteurs diminuent toujours, descendant à des niveaux jamais observés par le passé : 14,2% du montant de l’acquisition au premier semestre 2019 contre 16,4% en 2018 et 18,8% de 2015 à 2017. Les établissements bancaires peuvent ainsi répondre à la demande de ménages faiblement dotés en apport personnel et qui n’auraient pu sans cela réaliser leurs projets immobiliers, même aux conditions exceptionnelles de taux et de durées qui leur sont proposées.

Légère remontée des taux en 2020 ?

Le taux d’intérêt moyen pour l’ensemble des prêts accordés (sur toutes les durées) est tombé à 1,21% en juillet. Crédit Logement estime que les taux pourraient encore légèrement reculer au deuxième semestre. Suivant les scénarios d’évolution du coût des ressources financières présentés par les établissements financiers pour 2020, Crédit Logement estime que le niveau des taux bancaires pourrait s’accroître de 15 points de base l’année prochaine par rapport à un niveau moyen de 1,30% en 2019. On ne ferait alors que revenir au niveau de 2018 (1,45%).

a savoir

Crédit Logement table sur une hausse de 3,5% de la production de crédits immobiliers cette année à 178 milliards d’euros. Cette progression provient notamment de la baisse des apports personnels et du fait que les emprunteurs utilisent à plein le levier du crédit pour profiter de taux exceptionnellement bas.

Commentaires