La reprise de la construction de logements est en marche

Tendance Actu 0

La Fédération Française du Bâtiment veille toutefois à éviter tout choc négatif dans le contexte pré-présidentiel de 2017.

Reuters

La Fédération Française du Bâtiment (FFB) a légèrement révisé son estimation de logements mis en chantier cette l’année à 375 000, ce qui marquerait une hausse d’environ 9% par rapport aux 345 000 logements commencés en 2015. Comme prévu, 2016 sera donc la première année de rebond de la construction même si les chiffres ne sont pas encore spectaculaires. Cela fait pourtant plus d’un an qu’on parle d’une nette amélioration des ventes de logements neufs.

Décalage

Pour bien comprendre ce décalage entre mises en chantier et ventes, il faut rappeler que même pour une maison individuelle en diffus (hors lotissement), il faut compter plus de 6 mois entre sa vente et la mise en chantier correspondante. Ce délai est bien sûr beaucoup plus long pour les logements collectifs où il faut compter autour de deux ans entre les premières ventes et la livraison de l’immeuble. Cette année, les promoteurs ont d’ailleurs eu tendance à écouler leurs stocks de logements à la vente pour répondre au retour de la demande.

La Fédération Française du Bâtiment note que cette amélioration de la situation ne concerne pas l’ensemble de la France. La fracture tend même à s’agrandir entre les territoires économiquement et démographiquement dynamiques, qui bénéficient de la reprise du neuf, et les autres zones, qui restent à l’écart de la reprise, même si les besoins y restent importants.

Contexte présidentiel

Avec des taux d’intérêt d’emprunts au plus bas, un large soutien du Prêt à Taux Zéro pour les primo-accédants et un succès du dispositif Pinel pour les investisseurs, la reprise de la construction semble disposer d’un horizon dégagé. La FFB veille toutefois à éviter tout choc négatif dans le contexte pré-présidentiel de 2017. C’est pourquoi, dans le cadre de la campagne des primaires qui s’ouvre, en vue de la prochaine élection présidentielle, la Fédération va recevoir dans le courant du mois d’octobre plusieurs candidats de la droite et du centre déclarés, dont François Fillon, Bruno Le Maire, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, afin qu’ils fassent part de leurs convictions et de leur programme sur le logement. Le même processus sera organisé si une primaire s’organise à gauche.

Commentaires