La remontée des taux annonce-t-elle un nouveau cycle immobilier ?

Tendance Actu 0

Depuis maintenant 2 ans, le marché immobilier est maintenu dans une dynamique de demande dopée par des taux bas, entraînant les volumes de ventes vers leur record historique et poussant les prix toujours plus haut dans les grandes villes...

iStock

Cela fait déjà 10 ans que le spécialiste des prix immobiliers, MeilleursAgents.com, publie chaque mois son baromètre qui est devenu au fil du temps une référence, notamment grâce au nombre croissant d’agences immobilières partenaires qui alimentent ces estimations de prix. Pour la 100ème édition de ce baromètre, MeilleursAgents.com s’interroge sur la poursuite de la tendance actuelle de hausse des prix dans les grandes villes face à la menace de remontée des taux d’emprunt.

Une dynamique bien huilée

Depuis maintenant 2 ans, le marché immobilier est en effet maintenu dans une dynamique de demande dopée par des taux bas, entraînant les volumes de ventes vers leur record historique (presque 1 million de transactions dans l’ancien en 2017) et poussant les prix toujours plus haut dans les grandes villes. Problème, le niveau actuel des taux d’emprunt, globalement stable depuis plusieurs mois, ne parvient plus à protéger le pouvoir d’achat immobilier des Français. D’autant que la question d’une remontée des taux demeure, non pas du point de vue de son éventualité mais plutôt de son timing encore incertain à associer avec le resserrement à venir de la politique monétaire européenne.

Pas d’inquiétude jusqu’à la mi-2018

« Nous misons sur des taux d’intérêt stables (inférieurs à 2% sur 20 ans) en France pendant au moins le premier semestre 2018, en attendant d’une part que les banques soient moins agressives commercialement et d’autre part que les effets de l’évolution de la politique de la BCE fassent pleinement effet », estime Sébastien de Lafond, Président et co-fondateur de MeilleursAgents.com. Au second semestre, les taux moyens pourraient en cependant dépasser 2% sur 20 ans selon ses prévisions, à comparer à un niveau actuel d’environ 1,7%.

Dans la continuité

Pas de quoi enrayer la machine à court terme, donc, et MeilleursAgents voit les prix poursuivre leur hausse progressive dans les prochains mois pour ce qui est des grandes agglomérations. Entre stabilité des taux et hausse modérée des prix au premier semestre 2018, le pouvoir d’achat immobilier des Français risque quand même de se dégrader légèrement.

Sur le mois de février, Paris et les 10 plus grandes villes voient d’ailleurs leurs prix augmenter de +0,3% en moyenne d’après les estimations de MeilleursAgents, le plus souvent dans la continuité des mois précédents. Sur les 12 derniers mois, les plus fortes hausses restent observées à Lyon (+8,6%) et surtout à Bordeaux (+12,9%).

Ça se calme à Bordeaux ?

Mais pour la première fois depuis 18 mois, MeilleursAgents observe en février une stabilité des prix à Bordeaux. Pause temporaire ou inflexion de la tendance ? Encore trop tôt pour se prononcer mais d’après les estimations de MeilleursAgents, le prix au m² des appartements à Bordeaux (4 240 € en moyenne avec une fourchette haute allant jusqu’à 5 970 €) est déjà passé devant celui de Nice (4 080 € en moyenne mais jusqu’à 6 150 €) qui était auparavant la grande ville de province la plus chère de France.

a ne pas oublier

MeilleursAgents rappelle que le marché immobilier est un marché cyclique qui réagit aux grandes tendances macro-économiques. Le premier facteur d’influence est le crédit immobilier et il ne faut pas oublier qu’en juillet 2011, le resserrement des conditions d’accès au crédit par les banques avait marqué le début de quatre années de “crise” du marché immobilier, avec des volumes de transactions faibles et des prix en baisse.

Commentaires (1)
  • e-sacha
    e-sachaposté le 01.03.2018 à 20:52

    Je pense qu'à Bordeaux on amorce un dégonflement des prix. C'est salutaire, je redoutais une bulle immo. Il faut faire une pause. Actuellement, je suis très sollicité pour achat, alors que voici quelques semaines, mon budget n'intéressait guère... A suivre !

Immobilier
Actu0

De nouvelles pistes pour investir dans l’immobilier sans IFI

Spécialisée dans la transformation d’actifs urbains obsolètes telles que des friches industrielles ou d’anciens immeubles de bureaux, Novaxia propose des fonds destinés à la valorisation d’actifs immobiliers qui ne sont pas imposés à l’IFI.

Lire la suite