La performance énergétique devient un critère d’achat immobilier décisif

Tendance Actu 0

Les préoccupations autour de la performance énergétique d’un logement supplantent l’agencement et l’esthétique d'après une enquête IFOP commandée par le réseau d’agences immobilières Laforêt.

Ministère de la Transition écologique et solidaire

Les échéances à venir en matière d’interdiction à la location des logements les plus énergivores couplées à l’envolée des prix de l’énergie (gaz, électricité, fioul) et à l’augmentation du coût des travaux de rénovation renforcent de plus en plus la performance énergétique des maisons et appartements en tant que critère d’achat immobilier.

Le réseau d’agences immobilières Laforêt vient de le mesurer avec une enquête IFOP réalisée en mars 2022 auprès d’un millier d’individus représentatifs de la population française et âgés de 18 ans et plus. La performance énergétique d’un bien arrive ainsi à la troisième position (47%) des critères d’achat immobilier, derrière le prix (82%) et la localisation (79%). D’après ce sondage, cette préoccupation, qui se mesure désormais plus efficacement depuis la mise en place du nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE), arriverait même devant l’agencement (42%) et l’esthétique (40%) du bien.

Economies d’énergie

Au travers de cette enquête, Laforêt observe par ailleurs que les propriétaires sont moins réticents à engager des travaux pour améliorer l’empreinte énergétique de leur logement. La communication faite autour des aides à la rénovation, dont les deux principales sont MaPrimeRénov’ et les primes liées aux Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), explique probablement cette tendance. Du côté des acquéreurs, plus de 7 sur 10 se disent aujourd’hui prêts à se lancer dans des rénovations. Et lorsqu’ils sautent le pas, il s’agit dans 70% des cas d’aménagements visant justement à obtenir des économies d’énergie. Près de la moitié (49%) disent le faire pour éviter les hausses de tarifs des fournisseurs d’électricité ou de gaz, 38% dans le but de mieux respecter l’environnement et 36% pour être plus autonomes énergétiquement.

Des agents immobiliers mieux formés à la rénovation

Cette évolution conduit d’ailleurs l’enseigne Laforêt à monter en compétence sur la rénovation afin de proposer un accompagnement sur mesure à ses clients. Cela se traduit par une formation spécifique des agents immobiliers Laforêt, en partenariat avec Hellio, spécialiste des travaux et aides financières à la rénovation énergétique. En tant que mandataire de l'Agence nationale de l'habitat, Hellio mettra à la disposition de l’enseigne son réseau d’auditeurs énergétiques et d’entreprises de travaux RGE (reconnues garantes de l’environnement) mais aussi ses services dédiés au montage de dossiers d’aide à la rénovation énergétique (MaPrimeRénov’, certificats d’économies d’énergie).

Commentaires