La location meublée touristique cède du terrain à Paris

Tendance Actu 0

Lodgis constate que la proportion des biens disponibles à la location meublée longue durée dans les 8 premiers arrondissements a augmenté de 5 points en un an.

Reuters

Nombreux sont les agents immobiliers parisiens à observer l’arrivée sur le marché de biens qui étaient loués à des touristes pour de courts séjours, pas souvent dans les règles. Certains propriétaires préfèrent les vendre pour se mettre en conformité avec la législation sur la location saisonnière devenue très restrictive. Il faut dire que les contrevenants s’exposent désormais à une amende pouvant aller jusqu’à 50 000 euros et un numéro d’agrément délivré par la mairie doit apparaître sur les annonces en ligne depuis le 1er mars 2018.

Location meublée longue durée

D’autres propriétaires de meublés touristiques privilégient au contraire une approche patrimoniale et préfèrent conserver leur bien en se tournant vers de la location longue durée même s’ils doivent consentir une baisse de la rentabilité. Ils optent le plus souvent pour la location meublée, plus rentable que la location vide grâce à ses avantages fiscaux spécifiques.

Baisse des loyers dans le centre de Paris

Lodgis, agence immobilière spécialisée dans la location meublée à Paris, observe d’ailleurs une légère diminution des loyers en location meublée dans le centre de Paris (1er au 8e arrondissement) à 41,32 € le m² au deuxième trimestre 2018 (-0,9% sur un an). Une tendance que Lodgis explique par le fait que les propriétaires qui recouraient à Airbnb pour louer leurs biens, souvent situés dans les quartiers centraux et touristiques de Paris, lui préfèrent désormais la location meublée traditionnelle pour échapper aux poursuites de la mairie de Paris. Lodgis constate ainsi que la proportion des biens disponibles à la location meublée longue durée dans les 8 premiers arrondissements a augmenté de 5 points en un an.

Les prix des appartements en location meublée situés hors du centre de Paris (9e au 20e) connaissent quant à eux une hausse de 2,6% à 35,47 € le m². Ces arrondissements sont en effet de plus en plus recherchés car ils offrent des loyers attractifs et une expérience de vie plus locale. Lodgis note ainsi que l’évolution générale des loyers des meublés parisiens (+1,5%) suit de façon naturelle l’inflation des prix (+2,1% en juin 2018 selon l’Insee).

Une clientèle pas forcément étrangère

D’après le baromètre Lodgis, près de 33% des locataires de meublés parisiens sont originaires de l’hexagone, un chiffre stable par rapport au deuxième trimestre 2017, témoignant de l’attrait persistant de la location meublée pour les français domiciliés en région ou à l'étranger qui ont besoin d'un hébergement dans la capitale. Représentant 30,5% des locations réalisées au cours des trois derniers mois, les européens restent à la 2e place de ce classement, avec une augmentation constante de 3,5 points de leur fréquentation qui illustre le retour de la croissance économique en Europe et l'attractivité de Paris. La proportion des locataires nord-américains reste stable à 14%, en revanche celle des sud-américians décroche de 2,5 points, tout comme celle des locataires en provenance d’Asie, en recul pour la 2ème année consécutive (-2 points).

Commentaires
Immobilier
Actu0

Bail mobilité : un nouveau cadre pour la location

La loi Elan va permettre de conclure des locations pour une durée définie à l’avance et limitée à 10 mois. Mais ce bail sera réservé à des cas bien précis. Détails…

Lire la suite
Immobilier
Fiche Pratique0

Prêt viager hypothécaire : la solution de secours

Même s’il est généralement coûteux, le prêt viager hypothécaire peut constituer une source de financement pour les propriétaires souhaitant obtenir des liquidités

Lire la suite