La hausse des prix de l’immobilier se poursuit !

Tendance Actu 0

Dans la plupart des grandes villes, les prix sont au plus haut ou très proches de leurs précédents sommets, d'après les dernières estimations de MeilleursAgents.com...

Agence Projection Immobilière

La hausse des prix de l’immobilier ancien se poursuit dans les grandes agglomérations. Les derniers chiffres du spécialiste de la mise en relation entre particuliers et agences immobilières MeilleursAgents.com montrent déjà des écarts significatifs sur le mois de janvier. Toutes les grandes villes ont vu leurs prix moyens progresser d’environ 1% et même de 1,3% à Nantes, de 1,5% à Strasbourg et de 2% à Bordeaux. Dans la plupart des grandes villes, les prix sont donc au plus haut ou très proches de leurs précédents sommets.

A Paris, la hausse des prix se propage en cercles concentriques vers les départements de la Petite Couronne et même en Grande Couronne. Deux exceptions en janvier : Lyon (-0,2%) qui a déjà fortement augmenté l’an dernier et surtout Lille (-0,8%) en raison de la mise en œuvre de l’encadrement des loyers.

Hausse des taux

Pour le dirigeant de MeilleursAgents, Sébastien de Lafond, la situation est simple : « Face à la hausse annoncée et maintenant réelle des taux d’intérêt, les ménages solvables décident d’agir sans plus attendre pour bénéficier de conditions encore exceptionnelles ». Le stock de biens à la vente restant relativement élevé, tout est en ordre pour favoriser les transactions et tirer les prix à la hausse. Attention donc, « ces hausses de prix ne reposent donc pas sur des fondamentaux solides mais seulement sur une situation conjoncturelle peu pérenne », souligne Sébastien de Lafond.

Double effet

MeilleursAgents pense que ce double effet d’accélération des transactions et de hausse des prix va logiquement s’atténuer avec l’augmentation progressive des taux.  Le renchérissement du crédit se confirme d’ailleurs dans les premiers barèmes de février qui montrent un taux moyen sur 20 ans autour de 1,7% à comparer à 1,5% en novembre 2016. Sébastien de Lafond estime que les taux ne devraient pas augmenter trop fortement cette année en restant sous la barre des 2% voire 2,5%. Cependant, si les conditions macroéconomiques restent stables (chômage important, croissance molle, inflation limitée), il note que l’environnement politique devient beaucoup moins prévisible avec certainement des conséquences à prévoir sur le marché immobilier…

Commentaires
Immobilier
Actu0

Le prix des logements neufs à la montagne

Trouver-un-logement-neuf.com observe actuellement un élargissement de l’offre de nouveaux programmes neufs en stations, notamment en Savoie.

Lire la suite
Immobilier
Actu0

Nouvelles normes thermiques des logements : où en est-on ?

Les nouvelles constructions devront favoriser à la fois l’efficacité énergétique (définie par la lettre E sur une échelle de 1 à 4) mais aussi l’empreinte carbone (définie par la lettre C sur une échelle de 1 à 2).

Lire la suite