La Fnaim appelle à sauver l’investissement locatif

Politique Actu 0

Face au découragement des bailleurs, le groupement de professionnels juge que le parc public ne suffira pas à satisfaire la demande et qu’il est urgent d’agir

Reuters

Les taux restent attractifs et l’immobilier résidentiel semble avoir redémarré au premier semestre. Pourtant, le bilan dressé hier par la Fnaim est loin d’être uniforme. Le groupement de professionnels s’inquiète en effet de voir « un investissement locatif en panne » sur plusieurs marchés.

D’une manière générale, et dans la lignée des années précédentes, l’augmentation des loyers reste modérée (du même ordre que l’inflation). Et à cette tendance peuvent s’ajouter des difficultés ou des incertitudes locales.

Découragement et désengagement

La Fnaim cite par exemple l’offre surabondante dans plusieurs villes moyennes ou encore les interrogations sur l’encadrement des loyers (comme à Lille). Dans ces conditions, elle n’hésite pas à parler de « découragement des bailleurs », avec par endroits une vacance qui augmente, des relocations plus difficiles et des gestionnaires qui pressent les propriétaires de revoir à la baisse les loyers dans l’ancien.

La Fédération constate d’ailleurs un désengagement constant des bailleurs face à l’érosion des rendements, à l’accroissement des obligations des propriétaires et aux craintes de ne pas pouvoir récupérer leur bien en cas de loyers impayés.

Une relance nécessaire

Pourtant, la Fnaim juge que le parc locatif n’est pas suffisant et que le parc public ne permettra pas à lui seul de satisfaire la demande, notamment des ménages modestes.

Dès lors, le président Jean-François Buet, affirme qu’il « est urgent de relancer l’investissement locatif des particuliers », à la fois pour aider les locataires et pour permettre à certains particuliers de se constituer un complément de retraite via l’immobilier. Il n’en dit pas plus sur les pistes souhaitées. Mais on peut penser qu’un allègement des contraintes et/ou une carotte fiscale pour les propriétaires seraient appréciées...

Commentaires (3)
  • Plein la Bourse
    Plein la Bourseposté le 18.08.2015 à 17:15

    Ah OK...

  • stup
    stupposté le 22.07.2015 à 22:17

    C'est clair, toute mon admiration à ceux (particuliers) qui essaient de faire 3 sous avec ça !
    Entre les impayés, le risque de voir le quartier se racailliser et donc très dévalorisé, les plaintes aux fesses pour un défaut de ventilation du logement et bientôt la réquisition des biens vides pour loger "provisoirement" des clandestins... Good luck !

  • jeanlf
    jeanlfposté le 12.07.2015 à 16:04

    Cela fait un moment que l'immobilier n'est plus un investissement.
    C'est désormais un piège - à fuir au galop.