La construction de logements neufs se redresse

Tendance Actu 0

La Fédération Française du Bâtiment a revu en hausse ses prévisions, estimant désormais que le nombre de logements mis en chantier en 2019 devrait rester proche de 400.000 comme l’an dernier.

Réalités

Le marché du logement neuf fait preuve de résistance, en particulier pour ce qui est des maisons. Pour les logements collectifs, les permis de construire et les mises en chantier restent en léger recul depuis le début de l’année mais la fin de l’année s’annonce mieux orientée selon les dernières prévisions de la Fédération Française du Bâtiment (FFB).

Rebond des maisons

S’agissant des maisons, après le recul du marché de 11% en 2018, consécutif notamment à la réduction de moitié de la quotité du Prêt à taux zéro PTZ neuf en zones B2 et C et à la suppression de l’APL accession, un redressement progressif semble à l’œuvre. Les ventes en diffus affichaient à fin juillet 2019 une hausse de 4,7% depuis le début de l’année et les permis une petite hausse de 1,3% sur les trois derniers mois.

Pas de baisse des mises en chantier cette année ?

La FFB a ainsi revu en hausse ses prévisions, estimant désormais que le nombre de logements mis en chantier en 2019 devrait rester proche de 400.000 comme l’an dernier (contre -4,5 % initialement prévu). Ce constat est rassurant en cette période pré-électorale des municipales de 2020 durant laquelle certains maires sont traditionnellement frileux pour accorder des permis de construire.

Apport personnel

La baisse des taux d’emprunt porte ce rebond alors que les banques n’ont jamais été aussi conciliantes pour accompagner les jeunes primo-accédants rêvant de faire construire leur maison. D’après l’observatoire Crédit Logement-CSA, les acquéreurs d’un logement neuf ont bénéficié en moyenne d’un taux d’emprunt de 1,33% au deuxième trimestre 2019 et leur apport personnel n’a jamais été aussi bas en devenant inférieur à 15% du montant de l’acquisition.

PTZ

La grande inconnue reste pour 2020 puisque se pose maintenant la question de savoir si 2019 sera la dernière année avec un PTZ dans le neuf en zones B2 (péri-urbaine) et C (rurale). L’union des constructeurs, promoteurs et aménageurs de la Fédération Française du Bâtiment (LCA-FFB) plaide toujours pour un rétablissement de l’APL accession et espère aussi une poursuite du PTZ en zones B2 et C après la fin 2019, date butoir pour l’instant fixée par le gouvernement pour ce dispositif.

PLF 2020

Le ministre en charge du logement, Julien Denormandie, avait d’ailleurs promis de réaliser prochainement un point d’étape afin d’envisager le maintien d’une aide à l’accession dans les zones les plus rurales pour les constructions neuves. Réponse attendue probablement cet automne avec les discussions autour du projet de loi de finances pour 2020.

a savoir

Pour le marché de la rénovation, la FFB s’interroge sur le projet de transformation du crédit d’impôt (CITE) en prime, envisagé par le gouvernement en 2020. Les professionnels alertent sur la complexité du dispositif envisagé et sur la suppression de l’aide pour les ménages les plus aisés, c’est-à-dire ceux qui réalisent le plus de travaux car ils sont propriétaires et disposent de moyens financiers permettant d’engager de gros travaux.

Commentaires