La construction de logements neufs reste insuffisante

Tendance Actu 0

Un sursaut des mises en chantier de logements neufs a été observé au deuxième trimestre 2013. Pour autant, le rythme de construction de logements neufs peine toujours à répondre à la demande et les permis de construire continuent à reculer.

Rez-de-chaussee.com

Sursaut des mises en chantier

Les derniers chiffres du ministère du développement durable à fin juin montrent une hausse de 8% des mises en chantier de logements au deuxième trimestre 2013 par rapport au deuxième trimestre 2012. 86 198 logements neufs ont ainsi été commencés d'avril à juin 2013 dont un peu plus de 10% concernent des nouvelles constructions sur des bâtiments existant.

Sur les 12 derniers mois étudiés, 342 294 logements ont été mis en chantier, ce qui représente encore une baisse de 14% sur un an. Sans compter les constructions sur des bâtiments existants, le nombre de logements mis en chantier de juillet 2012 à juin 2013 dépasse à peine la barre des 300 000. Le recul reste supérieur à 10% pour les logements collectifs et les maisons.

Les permis de construire continuent à reculer

Pas de changement de tendance en revanche pour les permis de construire. La construction de 101 700 logements a été autorisée en France au cours du second trimestre de 2013, soit une baisse de 14,1% par rapport au second trimestre de 2012. Les autorisations pour la construction de logements individuels et collectifs baissent respectivement de 16,4% et 14% quand elles augmentent légèrement de +1,2% pour les logements en résidence. Sur douze mois (de juillet 2012 à juin 2013), 485 700 permis de construire ont été accordés, soit une baisse de 8,4% par rapport aux douze mois précédents.

L'offre de logements neufs reste insuffisante

Des chiffres qui restent donc largement inférieurs aux besoins de construction de logements en France, estimés entre 400 000 à 500 000 par an pour répondre au phénomène de décohabitation et à la croissance démographique. L'arsenal de mesures du gouvernement destinées à accélérer la construction de nouveaux logements, dont certaines sont encore en cours d'examen parlementaire devrait faire sentir ses premiers effets en 2014.

La mobilisation de terrains publics a par exemple déjà commencé mais la simplification des procédures administratives pour délivrer les permis de construire, la lutte contre les recours abusifs, la TVA réduite sur le logement social ou le statut du logement intermédiaire bénéficiant d'une TVA réduite ne commenceront à jouer qu'en 2014 avant de se concrétiser plus tard en nouveaux logements.

Les logements collectifs au plus bas

Le PDG du groupe immobilier Nexity, Alain Dinin, prévoit d'ailleurs une baisse des mises en chantier de logements collectifs qui atteindraient un niveau historiquement bas en 2013 avant une éventuelle reprise en 2014. Alain Dinin table sur un marché français des logements neufs collectifs entre 70 000 et 75 000 unités cette année contre environ 88 000 en 2012 et 105 000 en 2011.

Commentaires