La baisse des taux des emprunts immobiliers reste d’actualité

Crédit Actu 0

La remontée des taux des emprunts immobiliers, très médiatisée l’été dernier, est oubliée et a même été effacée

Reuters

La baisse des taux d’intérêt des emprunts immobiliers s’est encore confirmée début décembre. Comme en novembre, de légères baisses sont observées par les courtiers. Avec des taux moyens proches de 2,2% sur 15 ans, 2,55% sur 20 ans et 3% sur 25 ans, le coût des emprunts immobiliers est globalement revenu à son niveau du début de l’année 2015. La remontée des taux, très médiatisée l’été dernier, est donc oubliée et a été effacée.

Les écarts restent importants

Les écarts de taux restent cependant élevés selon les profils et selon les banques, avec toujours des possibilités de décotes importantes en fonction de l’attractivité du client pour la banque. «Certaines  banques se positionnent clairement en conquête d’une clientèle ciblée en proposant des taux très attractifs sur des durées courtes - inférieurs à 2 % sur 15 ans – et pour les tranches de revenus les plus élevées. Les autres emprunteurs bénéficient également de taux en baisse, mais dans une moindre mesure», analyse Sandrine Allonier, responsable des relations banques du courtier Vousfinancer.com.

Chez le concurrent CAFPI, des taux inférieurs à 2% sur 20 ans ont par exemple été négociés cette semaine pour des profils haut de gamme. Sur 15 ans, le taux le plus bas négocié se situait à 1,6%.

Primo-accédants

Les primo-accédants ne sont pas oubliés. Selon Immoprêt, les banques se montrent en effet toujours ouvertes aux dossiers des primo-accédants car elles ont déjà en perspective leurs objectifs 2016 et sont de ce fait encore plus enthousiastes pour les projets de ces nouveaux clients. Immoprêt admet qu’il est préférable de disposer d'un apport d'au moins 7% pour conforter son dossier mais un acquéreur avec un taux d'endettement raisonnable, une situation stable et une bonne tenue de compte bancaire, a aussi ses chances.

Perspectives favorables

Le fait que les banques repartent en conquête de clients pour démarrer leurs objectifs 2016 rend d’ailleurs les perspectives favorables pour les prochains mois et ouvre même la porte à de nouvelles baisses de taux. Etant donné qu’elles bénéficient toujours de taux de refinancement très avantageux (avec des OAT 10 ans inférieurs à 1% malgré le sursaut observé hier après les annonces de la BCE), les banques peuvent continuer à proposer des taux de crédit bas tout en conservant des marges confortables.Un contexte idéal pour assister à de nouvelles baisses de la part des banques qui voudront reprendre l’offensive commerciale.

Moins de renégociations

D’autant que les renégociations de prêts ont nettement diminué et que les banques vont donc devoir trouver leurs clients sur la production de nouveaux crédits. Chez Vousfinancer.com, les renégociations de prêts avaient atteint jusqu’à 50% des demandes avant l’été et ne représentent plus que 15% des dossiers déposés aujourd’hui.

Commentaires
Immobilier
Actu0

Les taux de propriétaires font le grand écart en France

Connaître ces réalités locales permet de mieux appréhender l’impact des politiques publiques en matière de logement, soulignent le courtier Vousfinancer et l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI).

Lire la suite
Immobilier
Actu0

Toulouse réfléchit à encadrer ses loyers

Comme à Paris, les professionnels de l’immobilier tirent déjà la sonnette d’alarme face à l’application éventuelle de ce dispositif...

Lire la suite