L'indice de référence des loyers (IRL) connaît sa plus forte hausse depuis 5 ans et demi

Tendance Actu 0

L’indice qui sert de base aux revalorisations de loyers a progressé de 1,25% au deuxième trimestre. Un niveau qui n’avait plus été atteint depuis la mi-2013.

CBO Territoria

Le retour de l’inflation s’accompagne d’une poursuite de la revalorisation des loyers. L'indice de référence des loyers (IRL) publié par l’Insee, qui détermine les révisions annuelles que peuvent appliquer les propriétaires à leurs locataires, s'établit à 127,77 pour la période du deuxième trimestre 2018, en augmentation de 1,25%. Cette progression accélère depuis la fin 2015 où l’IRL était tombé à 0.

Premières hausses significatives

+1,25% représente d’ailleurs la plus forte hausse de l’indice depuis 5 ans et demi. Les loyers concernés par cette publication sont les contrats qui font référence à l’IRL du deuxième trimestre, c’est-à-dire les baux dont la date anniversaire est comprise entre la mi-juillet et la mi-septembre. L’an dernier, ces baux avaient déjà pu être augmentés de 0,75%, leur première hausse significative depuis 3 ans.

Rebond de l'inflation

Calculé à partir de l’inflation hors tabac des douze derniers mois, l’IRL n’avait connu que d’infimes variations de 2015 à 2016. Sa variation annuelle marque un tournant depuis 1 an et demi, en liaison avec la remontée de l'inflation.

Exemple

Un locataire a un loyer de 650 euros (incluant 50 euros de charges) dont le montant doit être révisé tous les 20 août sur la base de l’IRL du premier trimestre. Le loyer nu, de 600 euros jusqu’ici, augmentera de 1,25% le mois prochain à 609 euros et restera à ce niveau jusqu’à la publication de l’IRL du deuxième trimestre 2019.

Commentaires
Immobilier
Actu0

Les professionnels de l’immobilier gardent le moral

Peu de nuages à l'horizon grâce à des taux toujours aussi bas même si la baisse des aides à l'accession s'est répercutée sur la capacité d'achat de certains primo-accédants...

Lire la suite