Investissement locatif : les conditions d’emprunt restent décisives

Tendance Actu 0

Le dernier Observatoire du Moral Immobilier de Logic-Immo.com montre qu’une grande majorité des investisseurs considèrent que les prêts immobiliers sont actuellement faciles à obtenir et 9 sur 10 jugent les taux attractifs…

Les Provinces

L’Observatoire du Moral Immobilier réalisé par le portail d’annonces immobilières Logic-Immo.com au mois de mars montre que les acquéreurs gardent le moral, en particulier les moins de 35 ans qui appartiennent à la génération des « Millennials ». 75% des porteurs de projet interrogés pensent que c’est encore le moment d’acheter, et même 88% parmi les « Millennials ».

Niveau record d’intentions d’achat

Alors que les professionnels de l’immobilier s’attendent plutôt à un atterrissage du marché ancien cette année après le record de transactions de l’année 2017, l’observatoire du Moral Immobilier témoigne d’un niveau record d’intentions d’achat avec 3,5 millions de candidats, soit 500 000 de plus qu’il y a un an. Le nombre de vendeurs reste, quant à lui, stable à 2 millions d’intentionnistes.

Des jeunes investisseurs

Parmi les personnes interrogées (un échantillon de plus de 1 200 personnes), toutes porteuses d’un projet d’acquisition, 15% envisagent un investissement locatif. Malgré leur jeune âge synonyme de budget plus limité, les « millenials » sont quand même 11% à se projeter sur un investissement locatif.

Facilité à se financer

Globalement, plus d’un tiers de ces investisseurs estiment disposer d’un choix étendu dans leur recherche immobilière. Ils ont largement recours au crédit pour financer leur investissement et ils auraient tort de s’en priver puisque le niveau toujours très bas des taux d’intérêts (1,65% sur 20 ans en moyenne) offre un excellent levier pour rentabiliser un achat immobilier.

Sans surprise, l’Observatoire du Moral Immobilier de Logic-Immo.com montre donc qu’une grande majorité de ces investisseurs considèrent que les prêts immobiliers sont actuellement faciles à obtenir et 9 sur 10 jugent les taux attractifs.

Un budget inférieur à 200 000 €

Près de trois quarts de ces investisseurs recherchent un bien de moins de 200 000 € et ils sont un peu plus d’un tiers à ne disposer que d’un budget inférieur à 100 000 €. A l’opposé, très rares sont ceux à s’intéresser à un bien de plus de 300 000 €.

a savoir

Les femmes sont bien représentées parmi les investisseurs puisque l’Observatoire du Moral Immobilier en recense 30% pour 70% d’hommes.

Commentaires