Investissement locatif : le dispositif Pinel est prolongé jusqu'à fin 2017

Fiscalité Actu 0

En visite en Seine Saint-Denis, François Hollande a annoncé une rallonge d'un an, comme le réclamait les promoteurs immobiliers...

Boursier.com

François Hollande a annoncé vendredi la prolongation d'un an, jusqu'au 31 décembre 2017, du dispositif d'investissement locatif dit "Pinel". Il permet de déduire fiscalement une partie du prix d'acquisition d'un logement, à condition de le louer pendant au moins six ans. Baptisé du nom de l'ancienne ministre du Logement, Sylvia Pinel, ce dispositif devait arriver à échéance fin 2016...

Dispositif attractif

"Ce mécanisme qui a marché, qui marche, marchera encore puisqu'il produira ses effets jusqu'au 31 décembre 2017", a déclaré le président lors d'un déplacement à Romainville, en Seine Saint-Denis. Selon lui, le dispositif a engendré une augmentation de près de 45% des ventes pour les investisseurs en 2015, soit 50.000 opérations. Très incitatif, il offre le remboursement jusqu'à 21% de l'investissement de départ, pour une durée de douze ans.

Par exemple, pour un engagement de 300.000 euros sur 12 ans, la réduction d'impôt totale est de 63.000 euros, soit 6.000 euros par an pendant 9 ans et 3.000 euros par an pendant les 3 ans supplémentaires. Le dispositif permet aux propriétaires de louer à leurs enfants ou à leurs parents...

Les professionnels en redemandent

Selon les chiffres publiés au mois de février par la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), les ventes de logements neufs ont progressé de 13,6% en 2015 en France grâce à ce mécanisme. Un total de 122.781 logements neufs ont été vendus l'an passé, soit plus de 22.500 de plus qu'en 2012, l'année la plus difficile dans la période récente. La Fédération réclamait d'ailleurs le prolongement du dispositif fiscal Pinel et s'est donc félicitée de cette annonce qui lève une hypothèque qui pesait sur le lancement de nouvelles opérations de logements.

Commentaires
Immobilier
Actu0

SCPI : des investissements à un niveau record

Depuis le début de l’année, les gérants n’ont eu aucun mal à placer la collecte des épargnants, notamment parce qu’ils regardent de plus en plus vers l’étranger.

Lire la suite