Immobilier de prestige : où sont les opportunités en France ?

Tendance Actu 0

Le réseau d’agences immobilières Barnes recommande le marché lyonnais et les stations du pays du Mont-Blanc...

Barnes

D’après le réseau d’agences immobilières de prestige Barnes, c’est le bon moment pour investir à Lyon où le marché des propriétés à plus de 2 millions d’euros se redynamise. Barnes pense qu’un accroissement du déficit de logements est à prévoir dans la deuxième métropole économique de France. Si les prix lyonnais, autour de 3 300 € le m² en moyenne, restent plus de deux fois inférieurs à ceux de Paris, le segment de l’immobilier de prestige serait en hausse constante. Barnes cite notamment la zone des «Mont d’Or» au Nord-Ouest de Lyon qui a déjà vu son prix moyen augmenter de 5% en 2015 après plusieurs années de baisse.

Côte basque

Contrairement aux idées reçues, les dernières actualités comme le Brexit, n’auraient par ailleurs que très peu d’impact sur le marché immobilier haut de gamme de la côte basque. Selon Barnes, les prix y seraient restés stables ces 18 derniers mois et les biens de qualité, avec des emplacements de premier choix, une  vue, une  absence de vis-à-vis ou un  caractère architectural se raréfieraient.

Pays du Mont-Blanc

Barnes recommande aussi les stations du pays du Mont-Blanc (Chamonix-Mont-Blanc, Saint-Gervais-Mont-Blanc ou Megève)  où les prix sont jugés sous-évalués car la région est de plus en plus prisée par une clientèle aisée issue du monde des affaires en quête de stations authentiques, bénéficiant d’une saison d’hiver et d’été, et proche d’un aéroport international (Genève). Cette clientèle serait d’ailleurs à près de moitié composée d’Anglais, de citoyens d’Europe du Nord  et de quelques pays d’Europe de l’Est.  Barnes constate un attrait croissant pour les chalets proches des pistes compris entre 2 et 6 millions d’euros, et un véritable engouement pour les appartements de 3 à 4 pièces proches des villages. L’offre du marché resterait d’ailleurs insuffisante face à une demande croissante, et ce malgré les programmes neufs et les projets de réhabilitation.

Paris se stabilise

Autre marché emblématique du luxe, Paris verrait ses prix se stabiliser après une nette baisse ces dernières années. Barnes observe que les appartements sans défaut peuvent se vendre en deux jours, avec un prix en progression, contrairement aux biens avec défauts qui peuvent rester plusieurs mois sur le marché. En 2016, le nombre des ventes supérieures à 2 millions d’euros réalisées par Barnes a même doublé à Paris.

Appel de la nature

D’après la dernière enquête du portail d’annonces immobilières haut de gamme Lux-Residence.com, la région parisienne aurait perdu de l’intérêt auprès des porteurs de projet interrogés qui expriment une volonté de s’orienter vers un cadre plus naturel et authentique. D’après cette enquête, la mer reste de loin le cadre privilégié par les acquéreurs de biens de prestige mais la campagne domine désormais le milieu urbain.

Commentaires