Immobilier ancien : les prix baissent à Paris mais remontent en province

Tendance Actu 0

Au dernier trimestre 2013, l’indice Insee-Notaires a baissé de 0,4% en Ile-de-France alors qu'il a augmenté de 0,6% en province. Les maisons résistent par ailleurs mieux que les appartements

Barnes

Un rebond, après une période de baisse. Ce qui ressort de l’indice Insee-Notaires des prix des logements anciens pour le quatrième trimestre 2013. Dans l’ensemble, les prix ont augmenté de 0,3% par rapport aux trois mois précédents. Pour mémoire, les prix avaient reculé de 0,7% sur chacun des deux trimestres précédents.

Pour autant, le mouvement est loin d’être uniforme. C’est surtout en province que les prix sont repartis à la hausse. Ils ont gagné 0,6% après -0,7% au troisième trimestre et -0,8% au deuxième. En revanche, la baisse s’est poursuivie en Ile-de-France. A -0,4%, elle a toutefois été moins marquée qu’au cours des trimestres précédents (-0,7% et -0,6%).

Les évolutions ont par ailleurs été contrastées selon le type de bien. Les appartements ont subi une nouvelle érosion de prix (-0,2%), uniquement imputable au marché francilien. Tandis que les prix des appartements ont gagné 0,4% en province, ils ont reculé de 0,8% en Ile-de-France avec notamment des baisses de 0,4% à Paris et de 1,6% dans l’Essonne.

Les maisons ont beaucoup mieux résisté avec un retour des prix dans le vert (+0,6% après -1,1% au troisième trimestre). Là encore, l’Ile-de-France a été à la traîne avec une hausse limitée à 0,3%, alors qu’en province, le prix des maisons a rebondi de 0,7%.

Commentaires (1)
  • alecole
    alecoleposté le 03.03.2014 à 12:45

    Si seuls les petits biens de qualité se vendent, il est normal que le prix au M2 baisse peu mais les volumes en nombre ou en prix baissent. Il faut tenir compte de tout : taille, qualité, nombre.

Immobilier
Actu0

Toulouse réfléchit à encadrer ses loyers

Comme à Paris, les professionnels de l’immobilier tirent déjà la sonnette d’alarme face à l’application éventuelle de ce dispositif...

Lire la suite