IFI : les foncières cotées finalement exonérées

Fiscalité Actu 0

Les titres détenus n’entreront pas dans l’assiette de l’impôt sur la fortune immobilière, à condition que le redevable détienne moins de 5% du capital.

Société Foncière Lyonnaise

La nouvelle est passée un peu inaperçue. Elle a pourtant son importance pour les futures redevables de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI). Les titres de foncières cotées ne seront finalement pas pris en compte dans le calcul.

Le gouvernement a fait adopter cette disposition dans un amendement présenté peu avant le vote définitif du projet de loi de finances. Une condition est toutefois posée. L’exonération ne vaudra que si le redevable détient moins de 5% de la société en question.

L’exécutif a justifié son choix par la volonté de ne pas détourner les investisseurs des sociétés d’investissements immobiliers cotées (SIIC) et de ne pas perturber le fonctionnement des marchés financiers.

Rappelons que l’IFI concernera en 2018 l’immobilier détenu en direct mais aussi l’immobilier détenu indirectement via des SCI, des SCPI, des OPCI voire des contrats d’assurance-vie. Comme pour l’ISF, la principale exonération portera sur l’immobilier détenu à titre professionnel.

La mise à l’écart des SIIC apparaît donc un véritable coup de pouce accordé à ce segment de la cote.

Commentaires
Immobilier
Actu0

Paris séduit de plus en plus de personnes fortunées

Les prix de l'immobilier de prestige sont à nouveau tirés à la hausse depuis 2 ans avec une progression de +10% en 2017, ce qui est loin d’avoir dissuadé les acquéreurs, selon l'analyse du réseau Barnes.

Lire la suite