Généralisation des douches à l’italienne dans les logements neufs collectifs

Tendance Actu 0

Les maisons individuelles construites pour le propre usage de son propriétaire ne seront pas concernées…

Reuters

Dans le cadre de l’entrée en vigueur des logements évolutifs, le gouvernement a confirmé l’obligation prochaine de construire des logements neufs avec des salles de bain avec zéro ressaut de douche afin qu’elles soient facilement adaptables aux personnes âgées ou en situation de handicap.

Dès 2021

Cette mesure sera effective pour les demandes de permis de construire déposées à compter du 1er janvier 2021 concernant les appartements en rez-de-chaussée et les maisons individuelles en lotissement ou destinées à la location. Ne seront en revanche pas concernées les maisons individuelles construites pour le propre usage de son propriétaire. Cette généralisation des douches à l’italienne sera ensuite étendue à l’ensemble des appartements desservis par ascenseur pour les permis déposés à partir du 1er juillet 2021.

Attention aux surcoûts

Il s’agit donc d’une nouvelle norme de construction pour l’habitat individuel et collectif avec ses conséquences en terme de surcoût lié aux contraintes techniques accompagnant la réalisation de l’écoulement de l’eau sans surélévation de la zone de douche. Cela exige notamment d’augmenter la hauteur de la chape et de revoir les exigences d’étanchéité pour prévenir les sinistres en dégâts des eaux. Des surcoûts qui risquent donc de se répercuter sur le prix des logements…

Installation initiale d’une baignoire

L’arrêté publié cette semaine au journal officiel ajoute qu’en cas d’installation d’une baignoire, l’aménagement ultérieur de cette zone en douche « à l’italienne » devra être possible sans interventions sur le gros œuvre. Par ailleurs, cette obligation concerne au moins une salle d’eau, située au niveau d’accès du logement. Elle ne s’applique donc pas une éventuelle deuxième salle de bain située dans le même logement.

Zone de douche

L’arrêté précise qu’une zone de douche accessible correspond à un volume d’une surface rectangulaire de dimensions minimales 0,90 × 1,20 mètre et d’une hauteur minimale de 1,80 mètre. Cette zone est accessible sans ressaut par un espace d’usage parallèle, situé au droit de son côté le plus grand. Par ailleurs, lorsque la zone de douche accessible n’est pas installée dès l’origine, son aménagement ultérieur doit être possible sans modification du volume de la salle d’eau à l’exception de l’éventuelle réintégration des cabinets d’aisance.

Commentaires