Emprunter jusqu’à 65 ans et rembourser jusqu’à 95 ans, c’est possible !

Crédit Actu 0

L’emprunt immobilier s’ouvre aux seniors, même sur des durées longues...

iStock

Beaucoup de seniors se sont déjà vu refuser un prêt immobilier, imposer une assurance emprunteur prohibitive, se heurter au taux d’usure ou tout simplement n’osent pas demander un financement immobilier, estimant que leur âge avancé constitue un obstacle à un remboursement de long terme.

Les portes s’ouvrent

Les choses ont pourtant évolué et certaines banques ouvrent grand leur portes aux seniors. Avec le recours à une garantie hypothécaire, les durées d’emprunt longues se sont démocratisées pour les seniors avec par exemple la possibilité d’emprunter sur 25 ans jusqu’à 60 ans. Mais d’après le courtier Credixia, la filiale d’une banque française vient de bouleverser ce secteur en rendant possible d’emprunter lorsqu’on a plus de 65 ans, sans imposer d’assurance. Mieux, cet établissement propose même des prêts allant jusqu’à 30 ans à cette catégorie, à condition que l’âge de fin de prêt n’excède pas… 95 ans !

Des conditions incroyables

Ce crédit spécifique pour aider les personnes âgées à réaliser leur projet immobilier s’accompagne de conditions extrêmement intéressantes. D'après Credixia, il concerne tous types de biens jusqu’à 2,5 millions d’euros (ancien, neuf, VEFA, terrain + construction), tous types d’achat (résidence principale, secondaire ou investissement locatif) et peut se faire sans apport personnel (le sénior peut emprunter jusqu’à 110% de la valeur du prix d’acquisition pour financer les droits de mutation payés chez le notaire).

Attention au reste à vivre

Aucune domiciliation bancaire n’est imposée, la seule condition obligatoire restant la garantie hypothécaire, un peu plus coûteuse qu’une caution. Le ratio d’endettement peut monter jusqu’à 40% mais cet établissement apporte quand même une attention particulière au reste à vivre qui devra être au minimum de 1.250 € pour une personne seule et de 1.900 € pour un couple (+250 à 400 € par enfant à charge). Quelques exclusions sont à signaler : les gérants de sociétés et SCI ne sont pas éligibles, le prêt à taux zéro n’est pas possible et les futurs loyers ne sont pas pris en compte dans le cas d’un investissement locatif.

OVNI

Un véritable Ovni donc dans le paysage du financement immobilier puisqu’à ce jour aucune banque n’acceptait de prêter à long terme à des seniors sans assurances. D’autant que c’est très souvent le coût de l’assurance qui peut faire dépasser le taux d’usure, rendant ainsi le financement impossible. Au niveau des taux proposés à ces seniors, ils sont d’ailleurs conformes aux moyennes du marché : « 1,55% sur 15 ans, 1,85% sur 25 ans et 2,55% sur 30 ans et + », selon la porte-parole de Credixia, Estelle Laurent.

a retenir

Pour garantir un prêt immobilier, l’acquéreur a le choix entre une caution bancaire et une hypothèque. Le principe de la garantie hypothécaire est simple : si vous ne pouvez plus payer vos mensualités de remboursement, le créancier peut se saisir du logement hypothéqué et le revendre. La garantie hypothécaire nécessite l’établissement un acte notarié, ainsi qu’une inscription aux services de la publicité foncière.

a savoir

Le reste à vivre correspond à la part des revenus qu'il reste à un ménage pour financer ses dépenses courantes, une fois les charges d'emprunts payées. Certains établissements déduisent aussi les impôts. Ce critère peut être déterminant pour l’obtention d’un prêt immobilier, en particulier pour les revenus modestes. Les banques exigent en effet un montant minimum pour ce reste à vivre, par exemple 700 euros pour un célibataire, 1 000 euros pour un couple et 1 250 euros pour un couple avec un enfant. En général, les revenus demandés à un célibataire sont proportionnellement plus élevés que ceux exigés pour un couple.

Commentaires
Immobilier
Analyse0

SCI : quel mode d'imposition choisir ?

L'impôt sur le revenu (IR) est la norme. Chaque associé est alors imposé sur sa quote-part de bénéfice. Mais il est également possible d'opter pour l'impôt sur les sociétés (IS)

Lire la suite
Immobilier
Actu0

Encadrement des loyers : attention aux amendes !

Ces dispositions s’appliqueront prochainement à Paris qui sera la première ville à réinstaurer l’encadrement des loyers dès que le décret fixant les références à ne pas dépasser aura été publié...

Lire la suite
Immobilier
Fiche Pratique0

Prêts in fine : attention aux idées reçues !

Ce mode de financement est souvent présenté comme fiscalement avantageux. Mais il ne faut pas oublier qu’il reste malgré tout coûteux. Explications…

Lire la suite