Des maisons neuves économes en énergie à prix abordable

Tendance Actu 0

La dernière édition du Challenge de l’habitat innovant organisé par l’union professionnelle LCA-FFB a permis de découvrir des exemples concrets de maisons à haute performance environnementale avec un budget abordable.

Maisons Delmas

Difficile aujourd’hui d’acheter sa première maison sans penser aux économies d’énergie et à une construction durable respectueuse de l’environnement. Longtemps synonyme de surcoûts, ces enjeux sont désormais au cœur des attentes des consommateurs, au même titre que la qualité architecturale, l’esthétisme de la maison, sa modularité ou son aménagement intérieur.

Solutions innovantes

Grâce aux solutions innovantes apportées par les constructeurs et leurs partenaires industriels, les contraintes budgétaires pèsent de moins de moins dans cette équation de la diminution de l’impact écologique sans faire flamber les prix. Un constat encourageant à moins de 2 ans de la mise en place de la prochaine réglementation thermique qui intégrera à partir de la mi-2020 l’empreinte carbone de toute construction nouvelle au même titre que sa consommation d’énergie (normes E+C-).

Challenge de l’habitat innovant LCA-FFB

A ce titre, la dernière édition du Challenge de l’habitat innovant organisé par l’union professionnelle des constructeurs et aménageurs de la Fédération Française du Bâtiment (LCA-FFB) a permis de découvrir des exemples concrets de maisons à haute performance environnementale avec un budget abordable, souvent accessible à des primo-accédants.

Médaille d’or

L’événement organisé cette année à Athènes a décerné la médaille d’or de la catégorie « Première maison » au constructeur Maisons à Vivre dont la devise « Petit budget, grand projet » a été démontrée par la réalisation d’une petite maison de plain-pied de 85 m² vendue seulement 88.400 € TTC (à peine plus de 1.000 € le m²) malgré un niveau de performance thermique et carbone très élevé (E3-C2). Pour arriver à ce budget si serré, la simplicité est de mise avec une maison à la forme classique sans garage. Le groupe basé dans le Loir-et-Cher a le mérite d’avoir choisi des matériaux traditionnels (parpaings creux, vide sanitaire isolé par des hourdis en polystyrène, charpente industrielle à combles perdus recouvertes de tuiles, isolation en laine de verre sous forme soufflée au plafond et en panneaux aux murs, menuiseries mixtes PVC-ALU…). Aucun système photovoltaïque n’a été utilisé ici, le confort sanitaire et thermique étant assuré par un chauffe-eau thermodynamique et un poêle à granulés.

Médaille d’argent

Médaille d’argent de cette catégorie, Maison Delmas, basé depuis 30 ans en région parisienne, a séduit un jury de plus de 400 professionnels avec son concept de maison personnalisée sans compromis sur le confort avec un budget maîtrisé (un peu moins de 1.700 euros le m²). Vendue 128.700 € TTC hors terrain, cette maison de 76 m² attire l’œil avec sa pergola en bois entourant l’entrée et la terrasse. De construction simple mais performante, cette villa de plain-pied favorise le confort lumineux avec ses vitrages spécifiques et a l’avantage d’être évolutive avec ses combles aménageables. Ses occupants qui s’y installeront l’année prochaine disposeront de volets roulants alimentés par un capteur solaire en façade et d’une VMC double flux avec filtre à particules pour un air intérieur plus sain.

Médaille de bronze

Pour un coût comparable de 1.610 € le m², la maison proposée par le constructeur MMC basé à Chalon-sur-Saône, médaille de bronze de ce Challenge de l’habitat LCA-FFB 2019, joue la carte bioclimatique avec ses tuiles photovoltaïques discrètement ingérées sur la toiture la rendant proche de l’autoconsommation électrique. Tournée vers l’avenir et connectée, la maison MMC fait appel à un réseau électrique intelligent (smart grid) et peut elle aussi évoluer au gré des besoins de ses occupants avec ses combles aménageables.

a savoir

Toujours en phase d’expérimentation, la nouvelle réglementation thermique RE 2020 (E+C-) devrait entrer en application à partir de juillet 2020. Les méthodes d’évaluation devraient être connues au printemps 2019 avant de fixer les exigences en novembre 2019 et de publier les textes réglementaires au premier trimestre 2020. Des exigences en matière de qualité de l’air intérieur devraient également intégrer le code de la construction en 2020.

Commentaires