De nouveaux enjeux pour l’amélioration de l’air intérieur des logements

Tendance Actu 0

Des contrôles renforcés du système de ventilation devraient être mis en place dans les logements neufs avec l'entrée en vigueur de la nouvelle réglementation RE 2020.

Terres d’Oc Immobilier Sotheby’s International

L’amélioration de l’air intérieur des logements fait partie des actions prévues dans le cadre du nouveau plan national Santé Environnement qui vient d’être lancé pour la période 2020-2024.

Une nouvelle campagne de mesures des polluants dans l’air intérieur sera réalisée d’ici 2023 afin de mettre à jour les informations sur la qualité d’air intérieur dans les logements français. Elle permettra de tenir compte de l’évolution du parc (rénovations, nouvelles exigences réglementaires, contexte de changement climatique…), des matériaux de construction, des produits de grande consommation installés dans les logements et des pratiques des occupants. Ces polluants sont de nature variée : chimique (composés organiques volatils), biologique (C02, moisissures, bactéries, virus) ou physique (particules, fibres, radon).

Contrôles renforcés du système de ventilation

Au niveau des actions envisagées, les contrôles vont être renforcés dès la construction des logements, sachant qu’une mauvaise installation du système de ventilation est très souvent à l’origine d’une mauvaise qualité de l’air intérieur. C’est notamment le cas lorsque les débits d’évacuation de l’air pollué sont inférieurs aux débits fixés par la réglementation.

A l’avenir, le maître d’ouvrage de bâtiments neufs résidentiels devra réaliser des vérifications visuelles des installations de ventilation ainsi que des mesures de débits ou pressions d’air à la réception du bâtiment. Cette disposition sera intégrée dans le cadre de la réglementation environnementale RE 2020 qui concernera aussi les maisons. L’entrée en vigueur de la RE 2020 est pour l’instant envisagée à partir de juillet 2021.

DPE

Concernant les logements anciens, il est prévu d’intégrer une information sur les conditions d'aération et de ventilation dans le diagnostic de performance énergétique (DPE). Cet apport permettrait de mieux sensibiliser le grand public aux enjeux de qualité de l’air intérieur et d’inciter les propriétaires mettant leur bien en location ou en vente à être attentifs aux conditions d’aération et de ventilation de leur bien.

Commentaires (2)
  • frane34
    frane34posté le 27.10.2020 à 14:32

    On nous infantilise; tous le jours des nouveautés, des pressions, des coûts supplémentaires; y-en-a marre!
    Ce n'est pas le rôle de notre gouvernement de s'occuper de l'Intendance ...

  • frane34
    frane34posté le 27.10.2020 à 14:24

    Franchement c'est pas difficile d'ouvrir les fenêtres et de faire un courant d'air pendant 10 mn chaque jour.
    Vous feriez mieux de former les gens à quelques mesures de base en matière de propreté tout simplement.
    Et hors de question de rajouter un contrôle supplémentaire dans nos maisons et appartements; qu'on nous fiche la paix avec les "réglementations" !!!