De nouveaux défis en 2018 pour financer son achat immobilier

Crédit Actu 0

Empruntis craint une légère contraction de la demande des emprunteurs au premier semestre 2018…

iStock

A l’approche du bilan d’une année 2017 encore marquée par des taux immobiliers très attractifs, le courtier en prêts immobiliers Empruntis observe que ce contexte favorable aura permis d'atténuer l'impact de la hausse des prix pour les emprunteurs, en particulier les primo-accédants réalisant une acquisition à proximité des grandes métropoles. L'accélérateur que constituait le Prêt à taux zéro conserve sa dynamique même si le volume est un peu moins important que l’année dernière.

Rupture ?

Après trois années historiques pour le marché du crédit immobilier et même si 2017 va se terminer sur un nouveau record grâce à l’important volume de rachats de crédits accumulé sur la première moitié de l’année, Empruntis qualifie 2017 de «rupture». «Le nombre de nouveaux crédits reste élevé mais la décélération du marché est là ! Malgré des taux demeurés bas, le pouvoir d'achat des ménages dans les grandes métropoles s'est contracté», souligne le courtier.

Réduction du PTZ

Empruntis craint donc une légère contraction de la demande au premier semestre 2018. D’autant que l’enveloppe de PTZ accordée dans le neuf en zones B2 et C, c’est-à-dire en dehors des grandes agglomérations et dans les zones rurales, va être réduite de moitié à partir de 2018. En l’état actuel du projet de loi de finances, le PTZ dans le neuf en zones B2 et C doit s’éteindre fin 2019. A noter que lors d’une audition de la commission des affaires économiques du Sénat mercredi 22 novembre, le ministre en charge du logement, Jacques Mézard, a promis sur ce sujet qu’il fera le point sur le terrain en 2019…

Evolution des prix

«Dans les grandes agglomérations, les acquéreurs font aujourd’hui face à un marché où les biens se négocient très vite dans l’ancien et où, clairement, l’offre est inférieure à la demande. Il est donc primordial que le marché du neuf reste soutenu avec des niveaux de construction élevé», analyse Empruntis.

Cécile Roquelaure, directrice des études d'Empruntis, pense que les prix de l’immobilier devraient croître légèrement au niveau national (+1%) l’an prochain, car la demande reste présente et sera sans aucun doute portée par une faible évolution des taux (+0,2 point). Cependant, ces évolutions mineures excluraient quand même du marché un peu plus de 3% des emprunteurs.

a savoir

S’agissant du PTZ pour l’achat d’un logement neuf, Empruntis a calculé, sur la base des  dossiers finançables reçus en 2017 avec promesse de vente, qu’un tiers des ménages seront concernés par la réduction du dispositif à partir de 2018, avec une baisse de la capacité d’achat de 32 000 euros en moyenne.

Commentaires
Immobilier
Actu0

Le prix des logements neufs à la montagne

Trouver-un-logement-neuf.com observe actuellement un élargissement de l’offre de nouveaux programmes neufs en stations, notamment en Savoie.

Lire la suite