Coronavirus : un coup de pouce pour le paiement du loyer ou du prêt immobilier

Tendance Actu 0

Le gouvernement et Action Logement annoncent une aide, effective rétroactivement dès le 1er avril, de 150 euros par foyer et pour une durée maximum de deux mois.

Reuters

Le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, et Action Logement annoncent la mise en place d'une nouvelle aide « à disposition des salariés confrontés à une perte de revenus un dispositif d’aides financières pour leur permettre de payer leur loyer ou leur prêt immobilier ». Elle est destinée à compléter les dispositifs publics d’aide aux impayés de loyers déjà existants et renforcés pendant la crise sanitaire.

150 euros durant deux mois

Cette aide forfaitaire mensuelle, dotée de 100 millions d’euros mobilisés par Action Logement et effective rétroactivement à compter du 1er avril 2020, est d’un montant de 150 euros et pendant une durée maximum de 2 mois. Elle peut être demandée par les salariés dont les ressources sont inférieures à 1,5 SMIC. Elle concerne les locataires du parc privé, social et intermédiaire, les locataires de résidence collective d’hébergement (hors Crous), mais aussi les ménages accédant à la propriété.

Salariés du privé, demandeurs d'emploi...

Le dispositif s’adresse à tous les salariés du secteur privé, « quelle que soient leur ancienneté et la nature de leur contrat de travail qui ont eu à subir une baisse de leurs revenus d’au moins 15% à la suite de la mise en place de mesure de chômage partiel ou une hausse significative de leurs dépenses ». Mais il est aussi applicable aux demandeurs d’emplois, de même qu’aux salariés ayant eu à connaitre des surcoûts de loyer du fait de la crise sanitaire en maintenant une double résidence pour motif professionnel.

A noter qu’une seule aide par ménage peut être accordée. Pour en bénéficier, le salarié peut s’adresser au service social de son entreprise ou faire directement sa demande sur www.actionlogement.fr dans les trois mois qui suivent la première baisse de revenu, ou bien contacter la plateforme « SOS loyers impayés » au 0 805 16 00 75.

Commentaires (1)