Comment bénéficier des taux d'emprunt les plus bas ?

Crédit Actu 0

Jusqu’à 0,35% sur 12 ans, 0,43% sur 17 ans, 0,55% sur 20 ans et 0,85% sur 25 ans pour les meilleurs profils d’emprunteurs à hauts revenus...

iStock

0,27% sur 10 ans, 0,35% sur 12 ans, 0,43% sur 17 ans, 0,55% sur 20 ans et 0,85% sur 25 ans. Ces taux à faire pâlir d’envie les emprunteurs constituent les records absolus du moment. Bien sûr, ils restent réservés à des emprunteurs triés sur le volet dont le courtier Vousfinancer a présenté les caractéristiques détaillées.

Capter des clients à hauts revenus

« Toutes les banques cherchent à financer des profils de clients avec plus de 7.000 € de revenus, surtout des jeunes primo-accédants, pas encore bancarisés, qui vont domicilier leurs salaires et souscriront sûrement des produits d’épargne dans les années à venir… Même si la rentabilité sur le seul crédit est faible, c’est la meilleure façon de capter des clients qui le seront au final. D’autant qu’à ces niveaux de taux, peu de risques qu’ils renégocient ! », analyse Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer.

Des écarts régionaux, même pour les hauts revenus

Sur 20 ans, les taux de crédit les plus bas ont été obtenus par Vousfinancer au Havre (0,55%) et à Lille (0,58%) pour des profils d’emprunteurs similaires : de très hauts niveaux de revenus (plus de 15.000€ nets/mois) faisant l’acquisition de leur résidence principale, avec un gros montant de prêt et beaucoup d’apport.

Mais même avec de gros revenus, les taux sont variables selon les régions puisque d’autres profils de ce type ont obtenu des taux un peu moins exceptionnels, compris entre 0,7% et 0,8%, à Nantes, Nice et Paris.

Et sans apport ?

Certains profils obtiennent également d’excellents taux de crédit sans pour autant mobilier de l’apport personnel. C’est le cas à Rennes où un jeune de 28 ans avec 8.500€ de revenus pas mois a obtenu 0,68% sur 20 ans sans aucun apport pour un investissement locatif. « En réalité, certains emprunteurs à hauts revenus ont de l’épargne mais ils font le choix de ne pas l’injecter dans le projet pour emprunter le maximum, compte tenu des taux records ! En revanche, ils la placent dans la banque, ce qui permet aussi d’obtenir un taux encore plus bas ! », explique Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.

Et pour des salaires moins élevés ?

D’autres acquéreurs avec des revenus moins exceptionnels parviennent quand même à emprunter à moins de 1% sur 20 ans. Vousfinancer cite l’exemple d’un couple de trentenaires avec 4.000€ par mois à deux au Puy-en-Velay : ils ont obtenu 0,8% pour l’achat de leur résidence principale de 300.000€. A Rouen, un autre couple de secundo-accédants avec 5.000€ de revenus sans apport a emprunté au même taux et à Lyon, un cadre célibataire de 32 ans gagnant 5.000€ par mois a obtenu 0,9%.

Vousfinancer rappelle que les taux moyens évoluent moins vite : 1,05% sur 15 ans, 1,25% sur 20 ans et 1,45% sur 25 ans, mais estime qu’ils pourraient encore baisser d’ici la fin de l’année, les banques restant dans une stratégie de conquête.

Commentaires
Immobilier
Actu0

Ce qui va changer en 2020 lors des AG de copropriétaires

Le mécanisme dit de la "passerelle" va être généralisé lorsqu'une décision n’a pas recueilli la majorité requise mais qu’une proportion non négligeable des copropriétaires y était favorable...

Lire la suite
Immobilier
Actu0

Du Pinel à la location meublée, il n’y a qu’un pas

Profiter de l’intérêt fiscal procuré par la Loi Pinel, puis au moment de l’extinction de cet avantage, basculer vers un nouveau régime fiscal (LMNP) est la solution proposée par la plateforme Cerenicimo.

Lire la suite