Charges de copropriété en hausse à Paris mais budget travaux en baisse

Tendance Actu 0

En budget annuel, ces charges courantes de copropriété représentent 2.159 € par lot d’habitation en moyenne pour l’année écoulée.

Reuters

Elles avaient baissé en 2020 (-6,5%) mais ont connu un rattrapage en 2021 (+6,9%) : les charges de copropriété à Paris ont rebondi l’an dernier principalement à cause de la hausse des tarifs de l’énergie selon l’observatoire de la FNAIM du Grand Paris qui les évalue en moyenne à 38,6 € par m² de surface assurée contre 36,1 € en 2020.

En budget annuel, ces charges courantes de copropriété représentent ainsi en moyenne 2.159 € par lot d’habitation pour l’année écoulée et reviennent à peu près à leur niveau de 2019. Ces données ont été compilées à partir de l’analyse des charges de plus de 3.700 immeubles gérés par des syndics adhérents de la FNAIM, soit un panel de 15,4% du parc parisien.

Le chauffage et l’électricité sous surveillance

Globalement, tout augmente mais c’est le poste chauffage, énergie et combustibles qui connaît le rebond le plus significatif et cela sera bien sûr encore plus marqué en 2022. Déjà l’an dernier, ce poste a bondi de 19% à presque 438 € par lot. Les contrats de maintenances (ascenseurs, portes automatiques de garage…) est le second compte qui enregistre une hausse significative (un peu plus de 155 €/lot en 2021 à comparer à un peu moins de 140 €/lot en 2020). L’électricité (près de 140 €/lot en 2021 après 132 €/lot en 2020) sera bien sûr à surveiller cette année. Les frais de personnel (gardien, ménage…) restent le poste le plus important à presque 570 € par lot.

Honoraires de syndic

Les honoraires de syndic ont connu l’an dernier une augmentation moyenne de 5% en intégrant une hausse de plus de 8% des frais d’affranchissement. Les honoraires des syndics ont ainsi représenté en 2021 un montant moyen d’environ 284 € par lot contre 270 € en 2020, ce qui ne dépasse pas 13% de la facture globale des charges de copropriété.

Perturbations dans les décisions de travaux

Le budget des propriétaires de logements collectifs ne dépend pas que des charges courantes, il comprend aussi les travaux d’entretien de l’immeuble. Cet observatoire montre sur ce point une nette baisse des investissements l’an dernier avec un budget travaux tombé à 3.494 € par lot en moyenne contre 3.957 € en 2020 (-12%). En 2020, les copropriétaires parisiens avaient dépensé près de deux fois plus en travaux qu’en charges courantes mais ce ratio travaux/charges est revenu à 1,62 en 2021.

Cela semble être directement lié aux reports de décisions dus aux nombreuses périodes Covid qui ont compliqué l’organisation des assemblées générales et relégué souvent à plus tard les projets de travaux de rénovation. « Avec le contexte économique difficile voire incertain que nous vivons actuellement, nous accorderons une attention particulière à cet indicateur pour les prochaines éditions », analyse Olivier Princivalle, président-adjoint de la FNAIM du Grand Paris et lui-même syndic de copropriétés à Paris et en région parisienne.

Commentaires