C’est confirmé, les taux des emprunts immobiliers commencent à remonter !

Crédit Actu 0

Ces hausses ne sont pas encore généralisées mais s'accompagnent d'une plus grande sélectivité des banques avec des exigences plus fortes en termes d’apport personnel...

Reuters

La fin de la baisse des taux d’emprunts immobiliers se confirme en cette fin d’année, dans un environnement où les taux obligataires (OAT 10 ans) sont repassés en territoire positif et où les banques qui ont atteint leurs objectifs de production de crédits se montrent plus sélectives sur le profil des emprunteurs.

Plusieurs courtiers observent ainsi de nouvelles remontées de taux dans les barèmes bancaires du mois de décembre, un revirement qui avait commencé à apparaître en novembre. Ces hausses ne sont pas encore généralisées mais tendent à rehausser les taux moyens et concernent même les meilleurs profils d’emprunteurs.

Des hausses en décembre

« En décembre, le début de remontées des taux constaté en novembre se poursuit, mais uniquement dans quelques banques. Des hausses de 0,10% concernent tous les profils ou uniquement les moins recherchés (revenus moins élevés) », commente le courtier Vousfinancer.

Emprunt Direct observe de son côté « une nette augmentation des taux de l’ordre de 10 points de base pour quasiment toutes les catégories d'emprunteurs, y compris les meilleurs dossiers, qui voient progresser leurs taux de manière de significative ». Même pour les emprunteurs à très hauts revenus, il devient par exemple quasiment impossible de trouver des taux inférieurs à 1% sur 25 ans alors que les meilleures offres sur cette durée étaient exceptionnellement descendues jusqu'à 0,85% cet automne.

Délais de traitement

Vousfinancer constate que les délais de traitement restent longs et que certaines banques augmentent leurs taux à la fois pour limiter l’afflux de dossiers, notamment des emprunteurs aux profils les plus fragiles, mais aussi pour tenter de reconstituer leurs marges. Le courtier signale aussi des hausses de frais de dossiers qui peuvent atteindre désormais 1% du montant empruntés dans certaines banques.

Moins de souplesse sur l’apport personnel

De la même manière, Emprunt Direct note davantage de sélectivité avec des banques bien plus restrictives en termes d’apport personnel et de revenus. « Ceci fait suite à un changement profond en matière de taux sur les marchés obligataires, lesquels ont nettement rebondi depuis la mi-août, incitant les banques à revoir leur stratégie en termes de production de crédit. Le guidage des anticipations émanant de la BCE, moins accommodant qu’attendu, a des conséquences sur la politique d’émission de prêts bancaires », explique Alban Lacondemine, président fondateur d’Emprunt Direct.

Vousfinancer constate aussi qu’il devient plus compliqué d’emprunter sans apport personnel avec des banques qui demandent à nouveau le plus souvent de financer les frais d’acquisition (frais de notaire, frais de garanti et frais de dossier) via son épargne personnelle, soit environ 10% d’apport. Et si avoir un apport personnel permet d’accroitre ses chances d’obtenir un crédit, il permet également d’avoir un taux plus attractif. En moyenne, les différences de taux proposés entre un dossier avec 20% d’apport et un dossier sans apport sont de 0,20% mais Vousfinancer signale le cas d’une banque qui cherche actuellement à limiter les financements à 110% où l’écart atteint 0,55% ! (de 0,95% à 1,50% sur 20 ans selon le niveau d’apport).

Taux des emprunts immobiliers en décembre 2019
L'Argent&Vous d'après les barèmes des courtiers
Durée d'emprunt10 ans15 ans20 ans25 ans
Taux moyen1,00%1,20%1,35%1,55%
Taux minimum pour les meilleurs profils0,45%0,70%0,80%1,00%
Commentaires
Immobilier
Actu0

Un marché immobilier raisonnablement haussier ?

Nouveau record de transactions, hausse des prix et pouvoir d’achat immobilier globalement stable grâce à la baisse des taux. Jusqu’ici tout va bien, observent les notaires…

Lire la suite