Century 21 envisage désormais un nouveau record de transactions cette année

Tendance Actu 0

Le réseau d’agences immobilières mesure une augmentation moyenne des prix de +2,6% entre le troisième trimestre 2018 et le troisième trimestre 2017 pour se situer à 2539 € le m²

Knight Frank

Après avoir enregistré un troisième trimestre record, le réseau Century 21 (plus de 800 agences immobilières en France), envisage désormais un nouveau record de transactions en France cette année. Comme la plupart des autres acteurs de la transaction immobilière, Century 21 pensait initialement que 2018 connaîtrait un léger tassement du volume après le pic exceptionnel de 959.000 transactions dans l'ancien en 2017 (+14%).

30-40 ans

Century 21 souligne que les 30-40 ans se montrent les plus actifs et profitent bien sûr des taux d’intérêt incroyablement bas pour acheter leur résidence principale. Leur proportion augmente de +7,4% sur un an, et ils représentent désormais plus d’un quart des acquéreurs. Au global, les chiffres de Century 21 montrent que 46,1% des acheteurs en France ont moins de 40 ans.

40-50 ans

Ceux qui ont déjà profité de la baisse des taux d’intérêt pour acheter leur résidence principale semblent se tourner désormais vers l’acquisition à titre de placement, pour se constituer un capital et sécuriser leur retraite. Une autre tranche d’âge progresse ainsi parmi les clients de Century 21 : les 40-50 ans. Ceux-ci sont à l’origine d’une forte augmentation des achats à titre de placements, en hausse de +25,6% au niveau national, du jamais vu selon le réseau !

Les investissements locatifs en France représentent aujourd’hui 22,6% des transactions réalisées par l'intermédiaire de Century 21. Investir entre 40 et 50 ans s’avère en effet un bon calcul qui pourrait permettre d’avoir remboursé intégralement son prêt à la retraite.

Des prix en moyenne inférieurs à 2011

Le réseau d’agences mesure une augmentation moyenne des prix de +2,6% entre le troisième trimestre 2018 et le troisième trimestre 2017 pour se situer à 2539 € le m². Un prix moyen qui n’a pas encore rattrapé les plus hauts de 2011 (2621€ le m²), notamment en raison de la baisse continue dans les zones péri-urbaines et rurales.

Au niveau national, le montant moyen d’une transaction s’établit désormais à 209 042€ (224 412€ pour le segment des maisons et 199 961€ pour les appartements). Or avec une mensualité de 1 000 €, les taux actuels permettent d’emprunter aujourd’hui près de 210 000 € sur 20 ans. La faiblesse des taux d’emprunt continue donc à garantir un nombre élevé de ménages solvables.

Peau de léopard

En dehors de Paris et la proche banlieue où les prix continuent à battre des records, les moyennes nationales cachent toujours de fortes disparités entre les régions. Century 21 décrit un marché en peau de léopard avec une majorité de régions qui voient leur prix au m² grimper (Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne Franche-Comté, Bretagne, Grand-Est, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Provence-Alpes-Côte-d’Azur) mais d’autres régions en baisse (Centre-Val-de-Loire, Hauts-de-France et Pays-de-la-Loire).

Commentaires