Brexit ou pas Brexit, les acquéreurs britanniques sont toujours là !

Tendance Actu 0

Malgré une perte de pouvoir d'achat d'environ 10% liée à la dépréciation de la Livre, les Anglais bénéficient en France de prix moins élevés que chez eux et de conditions de financement avantageuses avec des taux fixes et bas...

Sotheby's International Realty

Non, le Brexit n’a pas fait fuir tous les acquéreurs anglais du marché immobilier français. On aurait pu le craindre puisque depuis le vote de la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne (référendum du 23 juin 2016), la première conséquence économique a été une dépréciation d’un peu plus de 10% de la Livre Sterling par rapport à l’Euro (parité de 1,31 à 1,17 aujourd’hui). Sur le plan monétaire, les anglais ont donc perdu 10% de pouvoir d’achat en France. Cela concerne surtout les régions les plus chères comme Paris où un différentiel de 10% sur un budget d’achat élevé se ressent plus fortement. Les agences immobilières de prestige parisiennes ont ainsi observé une baisse de la demande de la clientèle britannique ces derniers mois même si cette tendance semble passagère.

Perte de pouvoir d’achat

Une perte de pouvoir d’achat causée par les taux de change se ressent par ailleurs directement lorsqu’on paye cash alors qu’elle est beaucoup plus indirecte lorsqu’on finance son achat à crédit. Dans les faits, en dehors de la clientèle très fortunée, la plupart des acheteurs anglais contractent un emprunt immobilier pour financer leur achat en France. Et ils auraient tort de s’en priver puisque malgré un taux d’intérêt plus élevé pratiqué par les banques françaises pour les non-résidents, ils bénéficient en France de taux fixes, un avantage qu’ils n’ont pas chez eux où les taux sont automatiquement réévalués par période de 2 à 5 ans, ce qui s’apparente donc à des taux variables.

Des taux attractifs et fixes en France

Depuis le Brexit, les britanniques ont par ailleurs bénéficié de la baisse des taux français, de 0,2% environ entre juin 2016 et aujourd’hui. Ils bénéficient donc actuellement de conditions de financement très attractives en France. D’autant que les prix de l’immobilier français restent souvent plus bas qu’en Grande-Bretagne.

Le courtier en prêt immobiliers Vousfinancer se fait l’écho de cette tendance. Vousfinancer bénéficie dans la région PACA d’une agence spécialisée dans l’accompagnement des Anglais qui veulent acheter dans le sud-est de la France. Cette agence cible une clientèle assez haut de gamme qui recherche des biens dans l’arrière-pays varois (Brignoles, Saint-Maximin, Carcès, Cotignac). Le courtier accompagne aussi des britanniques qui font des investissements locatifs dans la région.

Régions rurales

Plus globalement, Vousfinancer estime que l’appétit des Anglais pour l’immobilier Français ne faiblit pas. Les régions les plus convoitées sont la Bretagne, la Dordogne ou encore le Limousin pour l’achat de résidences secondaires en raison de la proximité géographique et de la facilité d’accès mais également des possibilités offertes d’acheter des biens anciens à rénover. « Les britanniques ont contribué à ranimer certaines régions rurales de la France abandonnées par les Français en rénovant les maisons abandonnées et participent ainsi pleinement au développement de leurs communautés locales », souligne Aurore Davis, la spécialiste de l’immobilier britannique chez Vousfinancer.

Commentaires (1)
  • ValerieDo
    ValerieDoposté le 05.04.2017 à 12:32

    Les anglais sont depuis des années les premiers acquéreurs étrangers non-résidents. D’après le site spécialisé vendre-aux-anglais.fr, ils ont représenté 1/3 des acheteurs étrangers depuis 2005, devant les italiens (environ 15%) et les belges (11%). Cette part a toutefois diminué depuis 10 ans, passant de 44% à 27% d’après le site des Notaires de France. C’est une bonne nouvelle de les retrouver d’autant que les structures, bancaires en particulier, qui leur sont dédiées sont toujours actives et particulièrement rodées.

Immobilier
Actu0

La digitalisation gagne le secteur du logement

Le gouvernement veut notamment engager la digitalisation dans le champ de l’urbanisme en visant la dématérialisation des demandes de permis de construire d’ici quelques années.

Lire la suite
Immobilier
Actu0

Un projet de maison pas comme les autres à Paris

Ce projet a remporté la médaille d’or du Challenge de l’habitat innovant 2018 de l’union professionnelle des constructeurs et aménageurs de la Fédération Française du Bâtiment (LCA-FFB) dans la catégorie «réalisations remarquables de maison».

Lire la suite