Attention aux nouveaux emprunts lissés à échéance constante !

Crédit Actu 0

Le courtier en assurance de prêts Magnolia alerte sur ces nouvelles formules très coûteuses et piégeuses...

iStock

Avec des taux d’emprunt au plancher rendant les prêts immobiliers de plus en plus difficiles à rentabiliser, la plupart des banques se rattrapent sur l’assurance emprunteur grâce à la frilosité de la grande majorité des emprunteurs qui préfèrent souscrire l’assurance proposée par la banque et qui la conservent ensuite malgré les possibilités qui leur sont offertes de changer pour une assurance déléguée nettement moins coûteuse.

Une offre piégeuse

Certaines banques semblent avoir trouvé un autre moyen d’augmenter la rentabilité de leurs prêts immobiliers en proposant une formule lissant le crédit et l’assurance afin que l’emprunteur paie une seule mensualité constante durant toute la durée de son crédit. Plutôt séduisante sur le papier pour les emprunteurs désirant maîtriser facilement leur budget, cette formule se révèle piégeuse et surtout bien plus coûteuse qu’un crédit amortissable classique comme vient d’alerter le courtier en assurance de prêts Magnolia.

L’emprunteur perd sur tous les tableaux

D’après les calculs de Magnolia, un tel crédit de 250.000 € sur 25 ans aura un coût total de 15.000 € supérieur à un crédit classique à échéance constante. Au bout de 8 ans, la période moyenne au bout de laquelle les ménages revendent leur bien pour en acquérir un autre, ce type de crédit packagé est encore plus défavorable à l’emprunteur. Magnolia souligne que l’emprunteur aura amorti sur son crédit packagé 10.000 € de moins et, alors qu’il reste encore 17 ans de crédit, 50% de l’assurance emprunteur aura déjà été remboursée, contre 32% sur un crédit classique. « C’est donc en payant beaucoup d’assurance et en amortissant peu le capital à travers un crédit très opaque que les banques ont réussi leur ruse : gagner davantage sur le crédit et conserver le client », dénonce Astrid Cousin, porte-parole de Magnolia.

Difficile de renégocier

Ce type d’emprunt qui peut paraître à première vue très pratique nuit aussi à l’emprunteur qui souhaiterait solder ou renégocier son crédit avant son terme. Non seulement, il aura déjà payé un montant supérieur en assurances et amorti moins vite son capital par rapport à un prêt classique mais un rachat de crédit par une banque concurrente sera très compliqué à réaliser. Changer pour une assurance externe pose également problème : « en cas de déliaison entre l’assurance et le crédit, la banque prêteuse est obligée de proposer un crédit amortissable classique », explique Magnolia.

a savoir

Magnolia rappelle que le candidat au crédit pourra rapidement déceler l’importance du poids de l’assurance dans son financement en consultant le TAEA (Taux Annuel Effectif d’Assurance) présent sur l’offre de prêt. Sa présence est en effet rendue obligatoire pour faciliter la comparaison de deux offres de prêts.

Commentaires
Immobilier
Actu0

Ce qui va changer en 2020 lors des AG de copropriétaires

Le mécanisme dit de la "passerelle" va être généralisé lorsqu'une décision n’a pas recueilli la majorité requise mais qu’une proportion non négligeable des copropriétaires y était favorable...

Lire la suite
Immobilier
Actu0

Du Pinel à la location meublée, il n’y a qu’un pas

Profiter de l’intérêt fiscal procuré par la Loi Pinel, puis au moment de l’extinction de cet avantage, basculer vers un nouveau régime fiscal (LMNP) est la solution proposée par la plateforme Cerenicimo.

Lire la suite