Apport personnel en hausse pour les candidats à l’achat immobilier

Tendance Actu 0

Selon l’enquête Habitat de PAP, les acheteurs potentiels sont de plus en plus âgés et de plus en plus aisés. Ils sont d’ailleurs dans la grande majorité déjà propriétaires

Boursier.com

Des acquéreurs de plus en plus à l'aise sur le plan financier. Tel est le constat qui peut être fait à la lecture de la dernière enquête Habitat PAP sur le profil des candidats à l’acquisition immobilière. Cette année, un quart des sondés prévoit de dépenser plus de 400.000 euros pour un bien immobilier et la moitié plus de 250.000 euros. Il y a trois ans, ils n’étaient que 17,4% et 42,6% dans ce cas.

L’apport est d’au moins 50% pour 35% des acquéreurs

Il faut dire que l’acquéreur type a évolué. PAP souligne que la part d’employés, d’agents de maîtrise et d’enseignants est en recul depuis 5 ans. Désormais, 37,6% des acquéreurs sont des cadres supérieurs et 18,6% seulement des employés. La proportion de retraité a quant à elle doublé en 5 ans passant à 14,3%.

Plus riches et plus âgés que par le passé, les candidats à l’achat sont d’ailleurs dans la grande majorité déjà propriétaires d’un bien (dans 66% des cas). Conséquence, l’apport personnel a pris du poids au fil du temps. En 2009, 23% des sondés pensaient pouvoir financer au moins la moitié du bien sur fonds propres. Aujourd’hui, l’apport personnel représente plus de 50% du coût de l’achat dans 35% des cas.

Des prêts plus courts

Le rapport au prêt témoigne lui aussi des mêmes évolutions. Certes, le recours au prêt est envisagé par près de 8 personnes interrogées sur 10. Ceci étant, les durées projetées se réduisent. 75,9% des sondés veulent aujourd’hui un prêt à moins de 20 ans, contre 69,1% en 2009. A l'inverse, seuls 3,5% des acquéreurs potentiels envisagent un engagement de plus de 25 ans. Ils étaient 5,5% dans ce cas en 2009.

L’enquête met enfin en exergue un chiffre intéressant sur les modes de recherche privilégiés. 67,1% des clients se rendent encore en agences pour trouver un bien. Mais Internet est indéniablement devenu le canal de référence. 98% des sondés indiquent en effet effectuer des recherches en ligne.

Commentaires