« L’inflation va accentuer les différences de pensions entre les retraités »

Retraite Avis d'Expert 0

Tribune de Valérie Batigne, dirigeante-fondatrice de Sapiendo Retraite.

Sapiendo Retraite

Tous les retraités ne vont pas profiter de la même manière de la revalorisation de 4% des régimes de base votée dans le cadre des mesures contre l’inflation. L’application de la revalorisation anticipée au 1er juillet et versée début septembre, illustre une nouvelle fois la différence de traitement entre les régimes. L’inflation risque d’être un nouveau révélateur des différences entre les régimes. Démonstration par l’exemple.

La revalorisation ne s’applique que sur la retraite de base

La pension globale d’un retraité se compose en partie d’une pension servie par le régime de base (par exemple pour les salariés, la Carsat) et d’une pension servie par le régime complémentaire (par exemple pour les salariés l’Agirc - Arrco). Chacune a ses propres règles de revalorisation.

La revalorisation anticipée de 4% décidée par le gouvernement s’applique aux seules pensions des régimes de base (à l’exception du régime autonome des avocats). Ainsi les retraités affiliés au régime général des salariés du privé (CNAV), de l’agricole (MSA), les commerçants et artisans (SSI), les professions libérales (CNAVPL), les fonctionnaires (SRE et CNRACL) et les régimes spéciaux font voir leur pension de base augmentée.

En revanche, la revalorisation ne s’applique pas aux régimes de retraite complémentaire, dont la plupart sont des régimes autonomes et/ ou pilotés par les partenaires sociaux. Ils ont leurs propres règles de revalorisation. Le plus important d’entre eux, l’Agirc-Arrco, régime complémentaire des salariés du secteur privé, a d’ailleurs fait savoir qu’il n’anticiperait pas la revalorisation annuelle avant la date habituelle du 1er novembre.

La revalorisation de 4% ne concerne donc qu’une partie de ce que touchent les retraités.

Des différences de traitement entre les régimes et les statuts

Dans la mesure où la revalorisation de 4% s’applique uniquement sur la pension de base et non sur la retraite complémentaire, le gain sur le pouvoir d’achat sera plus au moins proche des 4% selon l’importance de la part de la retraite de base dans la pension totale du retraité. Et sur ce point, la répartition entre base et complémentaire peut fortement varier selon les régimes, les statuts et la composition de la rémunération.

Par exemple, pour les salariés du privé, la part de la complémentaire « grossit » au fur à mesure que la rémunération augmente, diminuant d’autant la part de la retraite de base. Ainsi, pour un salarié non cadre, la pension de base représente souvent autour de 70% de sa pension globale. Alors que pour un salarié cadre supérieur, la part de la retraite de base se situe plutôt autour de 50%. Cette différence a un impact direct sur le gain réel de pouvoir d’achat. Le salarié non cadre verra son pouvoir d’achat amélioré de 2,8% contre 2% pour le cadre supérieur.

Autre exemple, pour un fonctionnaire, la part de la retraite de base est très importante. Elle représente autour de 95% de sa pension globale. Il verra ainsi son pouvoir d’achat augmenter de 3,9%. Ne pas oublier cependant que les régimes complémentaires seront revalorisés, mais peut-être pas au même niveau car ils ont l’obligation de ratios financiers que n’ont pas les régimes gérés par l’État. C’est la vraie source d’inégalités entre les régimes, qui touche à la fois les retraités et les futurs retraités.

Valérie Batigne

Le parcours de Valérie Batigne

Présidente, Sapiendo-Retraite

Diplômée d’HEC et de l’Ecole du Barreau, titulaire d’un master de fiscalité, Valérie Batigne a d'abord travaillé dans un grand cabinet d’avocats puis a entamé une carrière bancaire devenant managing director dans 2 grands groupes internationaux. Elle y a acquis une profonde connaissance de la finance, de la fiscalité et de la réglementation financière. Elle fonde Sapiendo en 2015, avec l’ambition de transformer l’approche de la retraite en France.

Sapiendo-Retraite.fr est une plateforme digitale très innovante qui propose des services retraite personnalisés et démocratise ainsi l’accès au conseil retraite. Sapiendo représente une réelle rupture technologique de l'accompagnement retraite, de la vérification de carrière à l'optimisation des droits à la retraite pour aider chacun à gagner plus et/ou partir plus tôt. Dans le cadre d’une approche globale, Sapiendo propose également des services en matière d’épargne retraite et de fiscalité. Son objectif est de rendre accessible au plus grand nombre les réponses aux questions que tout le monde se pose au sujet de la retraite car « savoir, c’est déjà agir ».

Commentaires
Epargne
Analyse0

Le financement de l'immobilier professionnel entre en zone de turbulences

Après sa reprise post-Covid, le financement des actifs immobiliers devrait repartir à la baisse en 2022. La pandémie a redessiné les cartes du marché, qui doit par ailleurs faire face à une conjoncture dégradée et à la remontée des taux d'intérêt.

Lire la suite