« Les fonds solidaires permettent de donner du sens à son investissement en réduisant ses impôts »

Tendance Avis d'Expert 0

Tribune de Christope Decaix, Associé fondateur du cabinet 2B Patrimoine.

2BPatrimoine

L’ouverture de la campagne de déclaration de revenus 2021 est lancée depuis le 7 avril dernier. C’est un moment qui peut conduire les contribuables que nous sommes à réfléchir à la mise en place d’une optimisation de notre fiscalité via un investissement.

Plusieurs dispositifs fiscaux permettent d’optimiser sa fiscalité en utilisant quelque part ses impôts pour se constituer du patrimoine, dans la limite du plafond des niches fiscales qui est annuellement de 10.000 €, et peut être porté à 18.000 € en recourant aux dispositifs outre-mer ou Sofica. Au-delà, il est aussi possible de réduire ses impôts hors niches fiscales.

Dans la plupart de ces dispositifs, le premier bénéficiaire sera bien sur l’investisseur d’un point de vue fiscal, mais ces investissements peuvent avoir aussi plusieurs vertus en créant des emplois, en favorisant le développement d’une entreprise et en répondant à un besoin social. Les fonds solidaires nous semblent intéressants dans l’optique de donner un angle social et un sens à votre investissement, tout en bénéficiant d’une réduction d’impôts sur le revenu.

Fonds solidaires et agrément ESUS

Envisager de réduire ses impôts tout en agissant socialement peut répondre à la volonté d’un investisseur, et cela est possible en choisissant une solution qualifiée de « solidaire », c’est-à-dire un investissement dans une entreprise ayant obtenu un agrément de la part de l’Etat, appelé « ESUS » (Entreprise solidaire d’utilité sociale), en raison de ses activités solidaires.

Rentrer sur ce type de fonds disposant de cet agrément permet de bénéficier d’une réduction d’impôts de 25% du montant investi, à l’instar de la souscription à des FIP, FCPI ou de l’investissement en direct dans des PME. La différence tient au fait que vos fonds sont notamment utilisés pour financer la construction ou la rénovation de logements destinés aux personnes de tout âge en difficulté, ayant un handicap, ou se trouvant dans le besoin. L’agrément ESUS peut également avoir pour objet de promouvoir l’accès au soin pour tous. Ce placement consiste ainsi à épargner utile, tout en contribuant directement à un projet social et solidaire.

Possibilité de don défiscalisé

L’investissement solidaire a également un autre avantage fiscal sur l’investissement classique dans les PME. En effet, au terme des 5 années de détention, il vous est possible soit de récupérer vos parts, soit d’en faire don à l’organisme gérant ces biens, ce qui vous donne alors droit à une réduction d’impôts supplémentaire, équivalente à 75% du montant du don dans la limite de 1.000 €. Au-delà de 1.000 €, un taux de 66% s’applique jusqu’au plafond de 20% de votre revenu imposable. Cette partie concernant les dons se situe en dehors des niches fiscales.

Utiliser ce dispositif pour défiscaliser peut donc revenir à mettre du sens dans ses projets d’investissement. C’est une solution d’investissement vous générant une réduction d’impôts qui doit vous être conseillée dans le respect de vos objectifs et de votre situation.

Christophe Decaix

Le parcours de Christophe Decaix

Associé Fondateur, 2B Patrimoine

Christophe Decaix, juriste de formation et titulaire d'un DEA en Droit des Affaires, a travaillé dans le courtage d'assurance en qualité de chargé de grands comptes industriels durant 15 années. Il obtient un Master 2 Ingénierie du Patrimoine de l’Université de Toulouse I en 2007. Il fonde alors 2B Patrimoine, cabinet de conseil en gestion de patrimoine, afin d’apporter à ses clients un conseil de proximité et personnalisé.

Commentaires
Epargne
Actu0

ETF sur le Bitcoin, un bon point d’entrée désormais ?

Si la valeur du Bitcoin se situe actuellement 57% sous ses plus hauts, en toute logique, les épargnants ayant investi dans des ETF sur le Bitcoin n’ont pas été épargnés. L’occasion peut-être de s’exposer aujourd’hui à la thématique crypto…

Lire la suite