« Comment se préparer un revenu complémentaire en profitant des opportunités de marché ? »

Retraite Avis d'Expert 0

Tribune de Stellane Cohen, présidente d’Altaprofits.

Altaprofits / Crédit photo : Sébastien d’Halloy

La préparation de la retraite est un objectif de long terme. Cet horizon de placement vous permet d’orienter vos investissements vers les marchés financiers et immobiliers, qui offrent les perspectives de rendement les plus favorables pour faire fructifier votre capital.

La meilleure façon de préparer votre retraite est de vous saisir du sujet le plus tôt possible. Avec la création du Plan Epargne Retraite, il y a maintenant deux ans, la mise en œuvre de ce projet est devenue beaucoup plus simple. Cet outil est en effet conçu pour vous permettre de vous constituer une épargne, qui sera la bienvenue pour compléter ou maintenir votre niveau de vie une fois à la retraite. Plus flexible que les anciens dispositifs, notamment sur les modalités de déblocage, de sorties et de versements, doté d’une fiscalité avantageuse, le PER a sa place dans toute stratégie de financement de sa retraite.

Que vous cherchiez à obtenir à terme une rente ou un capital à utiliser au fil de vos besoins, votre meilleur atout sera la régularité dans vos versements. Pourquoi ne pas opter pour l’épargne programmée, une option proposée dans tous les contrats ? C’est un système souple, puisque vous fixez le montant (il peut être de l’ordre de quelques dizaines d’euros) et la fréquence de vos versements. Selon l’évolution de vos ressources ou de votre situation personnelle, vous êtes libre de les moduler, de les suspendre ou de les compléter par des versements ponctuels.

La Bourse offre les meilleurs rendements sur le long terme

Cette régularité vous permet de vous constituer un capital en lissant l’effort d’épargne au fil des mois et des années. Elle présente aussi l’avantage d’entrer progressivement sur les marchés financiers. Car c’est une réalité, il est nécessaire d’ajouter une part de risque dans vos investissements pour espérer dégager une rentabilité plus élevée. Ces produits financiers sont susceptibles d'enregistrer des variations ; la crainte de tout investisseur étant d’acheter au plus haut et de vendre au plus bas ! En étalant vos points d’entrée sur les marchés, vous vous mettrez à l’abri de ces fortes fluctuations. Ajoutez à cela le facteur “temps” qui jouera en votre faveur : votre horizon de placement vous offre les meilleures chances d’obtenir un bon rendement tout en minimisant les risques de pertes. Sur le long terme, les actions intégrant les dividendes offrent de meilleurs rendements comparés aux obligations, Livret A ou autre épargne règlementée.

L’Institut de l’Epargne Immobilière et Foncière (IEIF) arrive au même constat dans une étude qui confronte les rendements servis par les principaux produits d’épargne sur 5 ans, 10 ans, 15 ans, 20 ans, 30 ans et 40 ans : la pierre et les actions sont toujours bien positionnées, quelles que soient les périodes étudiées, mais les actions dominent le classement au-delà de 30 ans. Et ce malgré les crises financières et sanitaire.

Diversification

Aux côtés de la durée, la diversification est aussi votre alliée dans la quête de rendements. Vous devez veiller à construire votre portefeuille avec des actifs qui n'évoluent pas dans le même sens, en sélectionnant des actions de pays et de secteurs économiques variés. Une bonne diversification réduit les fluctuations de la valeur de votre épargne et procure une valorisation plus régulière du capital.

Notez que votre profil investisseur a de fortes probabilités d’évoluer au fil du temps, vous serez alors conduits à modifier vos placements, soit en procédant par vous-même à des arbitrages, soit en changeant de profil de gestion pilotée si vous avez confié la gestion de votre épargne à un expert de la finance. En conséquence, il vaut mieux que ces changements se fassent sans frais, pour ne pas impacter l’effort d’épargne et les performances. C’est un point sur lequel vous devez vous montrer attentif avant de confier votre épargne à un professionnel. Les offres en ligne sont les plus intéressantes, puisqu’elles n’appliquent le plus souvent ni frais d’entrée ni frais de gestion. Elles présentent aussi l’avantage d’offrir la consultation de vos actifs en ligne, ce qui vous permettra une gestion plus efficace de votre épargne.

L’immobilier avec les SCPI

Les marchés financiers ne sont pas les seuls à offrir des opportunités en vue de maintenir votre niveau de vie à la retraite. Dans un contexte de taux bas, et avec des perspectives d’inflation telles qu’aujourd’hui, l’immobilier a toute sa place dans une stratégie de diversification. La « pierre-papier » répond parfaitement à cet objectif, puisqu’elle vous permet d’accéder à un portefeuille de biens immobiliers de qualité, sans avoir à mobiliser toute votre épargne pour leur acquisition et sans subir les aléas de la gestion locative. Cela vous permettra de toucher des revenus trimestriels, avec une perspective de rendement de 4 à 5% brut par an. Mieux encore, si vous disposez d’un horizon de placement de 10 ans, vous pouvez faire l’acquisition de parts de SCPI en démembrement temporaire. Durant le démembrement, vous ne percevrez pas de loyers, mais vous bénéficierez en contrepartie d’une décote lors de l’achat. Le scénario idéal est de faire coïncider l’issue du démembrement, moment à partir duquel vous commencerez à percevoir des loyers, avec votre départ à la retraite.

Vous l’aurez compris, la préparation de votre retraite doit s’intégrer dans votre stratégie patrimoniale, au même titre que l’achat de votre résidence principale ou le financement des études de vos enfants. L’horizon de long terme dont vous disposez est un atout, car il vous permet de mettre en place une stratégie de quête de performances, en veillant toujours au choix des actifs et en misant sur la diversification. Si la démarche vous semble trop complexe ou si vous ne disposez pas de temps, nous vous conseillons de faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine, leurs services ne sont pas forcément payants, notamment chez certains courtiers en ligne. Vous pourrez vous concentrer sur les projets à concrétiser lorsque vous serez libéré des contraintes de la vie professionnelle !

Stellane Cohen

Le parcours de Stellane Cohen

Présidente, Altaprofits

Titulaire d’un DESS en gestion de patrimoine de l’Université en sciences économiques de Clermont-Ferrand ainsi que d’un Executive MBA de l’Université Paris Dauphine, Stellane Cohen a une solide expérience en matière d’épargne, de produits financiers et en gestion de patrimoine. Elle a commencé sa carrière en 1987, dans l’un des premiers cabinets en gestion de patrimoine, CAC Conseils, en tant que manager commercial. Appelée en 1995 par Norwich Union (aujourd’hui Aviva France), elle prend la direction de la distribution courtage de la région Paris Ile-de-France. En 2001, elle rejoint Generali France pour lequel elle occupe successivement différentes fonctions de direction.

En 2018, le groupe Generali lui confie la direction générale de sa filiale Cosevad, spécialisée dans la vente directe en assurance vie ; elle fait de la croissance externe un de ses principaux piliers de développement ; c’est ainsi qu’a lieu en janvier 2020 l’alliance capitalistique de Cosevad avec Altaprofits, société de e-courtage spécialisée en assurance vie et première FinTech française, dont elle assure aujourd’hui la présidence ; elle y conjugue le digital et l’expertise patrimoniale. Entre autres mandats, Stellane Cohen est administrateur du Cercle des épargnants (association d’épargnants).

Commentaires
Epargne
Analyse0

La crise sanitaire, cure de jouvence de la bourse parisienne

Une nouvelle génération d'investisseurs est arrivée sur les marchés avec le krach boursier de mars 2020. Apanage des neo-brokers, cette jeune clientèle est davantage attirée par le risque et les produits financiers complexes.

Lire la suite